UN PETIT SECRET, PAS UN TABOU ! L’ENURESIE ACCOMPAGNEE AVEC BIENVEILLANCE.

by - 16:30


La petite enfance s’éloigne, l’école maternelle commence puis l’école primaire... nos bébés grandissent, c’est indéniable. Ils acquièrent de plus en plus d’autonomie, sont de plus en plus capables de faire des milliers de choses sans nous mais il suffit d’un petit bobo, d’une peur ou d’une peine pour qu’ils redeviennent nos poupons. Ils ont besoin de nous et auront besoin de nous pour toujours, même lorsqu’ils seront grands, afin de devenir encore plus grands, plus solides et prêts à affronter le monde. Lucas et moi sommes très très proches, il sait qu’il peut me parler de tout, sans condition. Ce qu’il préfère, c’est me confier des petits secrets que je garde précieusement, je crois que beaucoup d’enfants aiment confier des secrets à un parent, puis à l’autre.
Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui fait justement souvent partie de ces petits secrets, bien qu’il ne soit pas tabou, il n’a pas vraiment besoin de sortir de la maison, il doit être accepté, compris et nécessite un réel accompagnement. L’énurésie est considérée comme une "affection" qui résulte de mictions nocturnes involontaires et inconscientes... pour faire plus simple, il s’agit d’enfants de plus de 5 ans (jusqu’à l’âge adulte) qui ne sont pas continents la nuit. À mon époque, les adultes étaient loin d’être doux, délicats et à l’écoute... j’ai bien trop souvent assisté à des et à des mots parfaitement inadaptés face à une situation que l’enfant n’a jamais voulue.

Aujourd’hui, la bienveillance règne, les parents sont bien plus à l’écoute, bien mieux renseignés et savent que les mots doivent être choisis. Un enfant qui n’est pas continent la nuit mérite encore plus de douceur qu’un autre enfant. Il subit quelque chose qui le contrarie, le gène et parfois même lui donne le sentiment de régresser (alors qu’il n’en est rien).

Avec Lucas, nous n’avons jamais rencontré ce problème mais je crois être prête à le gérer malgré tout, si Nathan devait souffrir d’énurésie, mon discours est prêt. Pour avoir rencontré et discuté avec des enfants qui souffraient d’énurésie, ce que j’ai gardé en tête c’est cette honte absolument injustifiée qu’ils ressentent. Ils n’en sont pas responsables et pour moi, lorsqu’il n’y a pas de responsabilité, il ne peut y avoir ni honte, ni reproches. L’accompagnement est la meilleure des choses. En discuter sans jugement, trouver les bons mots, garder ça pour soi car ça n’a pas besoin d’être exposé à l’école ou le dimanche midi chez Mémé... si cela nous arrivait adulte, nous ne le dirons à personne !


L’amour, l’accompagnement et la bienveillance triomphent presque toujours. Mais parfois, cela ne suffit pas (et il ne faut pas culpabiliser... on fait au mieux et nous sommes parents, pas magiciens), il est évidemment possible de creuser davantage en s’adressant directement à un médecin qui pourra nous guider (toujours pareil, choisissez un médecin réputé pour sa délicatesse, surtout devant l’enfant) et en attendant que les choses s’améliorent, il existe des solutions adaptées qui répondent parfaitement à ce type de besoins : des protections pour le matelas avec des bandes autocollantes qui permettent de protéger le matelas ou le matelas ET les draps, il existe également des sous-vêtements de protection adaptés à la taille de l’enfant, à son poids et à sa morphologie (c’est d’ailleurs pour cela que la marque DryNites propose des protections filles/garçons, parce qu’ils ne sont pas faits de la même manière...), des sous-vêtements confortables, discrets et surtout pratiques !


Pour terminer, je crois qu’il est important de rappeler que chaque enfant va à son rythme (et j’en sais quelque chose avec mon Lucas qui joue contre la montre en permanence), que chaque parent essaye de faire au mieux pour son enfant, si vous pouviez vous épargner la culpabilité, ça serait vraiment chic car on fait tous au mieux, tout le temps. Et surtout, essayons de dédramatiser, pour eux mais aussi pour nous.

En collaboration avec DryNites.

You May Also Like

0 commentaires