Comment j’ai aidé Lucas à apprendre à lire

by - 22:13

Alors, pour contrer toute éventuelle attaque de gens qui tomberaient sur mon blog sans nous connaître et donc, sans connaître nos intentions. Je vous invite à lire cet article qui retrace notre parcours.
Nous ne souhaitons pas faire de Lucas un petit génie, nous avons simplement dû nous adapter et répondre à ses besoins, à ses demandes malgré son âge.
Il a commencé à lire à 4 ans, ça ne change rien à notre quotidien, mais au sien oui ! Un enfant très curieux qui veut apprendre quelque chose aurait beaucoup de peine à être freiné parce que « ce n’est pas l’âge »... nous, on s’en cogne de l’âge, je trouve que c’est un argument qui ne fait pas le poids. On écoute juste notre enfant et on s’adapte à lui.

Lucas n’est sans doute pas le seul enfant de cette planète à être curieux et à avoir envie de savoir lire avant l’âge "normal" alors, si vous êtes confrontés à ça et que comme moi, vous n’êtes pas enseignante, je vous propose les outils que nous lui avons mis à disposition pour qu’il puisse apprendre quasiment tout seul !




Ce jouet, qui à la base n’est qu’un jouet éducatif... a été le déclencheur pour Lucas ! Ce robot qui répète que P fait le son « peu », que V fait le son « veu », que H « ne s’entend pas » à été son déclic. Il a commencé à lire les lettres avec un son (il ne disait plus P.A.P.A mais PEU.A.PEU.A) et il a très vite compris qu’il pouvait assembler tout ça : PA.PA. Il a joué avec pendant des heures et des heures... je ne compte même plus le nombre de fois ou j’ai rechargé les piles de ce robot. Il est vraiment solide, mais vraiment. Vous n’imaginez pas à quel point il est solide. Il a résisté à Lucas... pendant plusieurs mois et fonctionne toujours.
Il y a d’autres jeux dessus et plusieurs petites disquettes mais celle des lettres était en permanence dans le robot. Lien en fin d'article.




La suite logique a été de lui offrir un petit carnet avec toutes les syllabes... il a réussi à les lire directement, il a vraiment appris tout ça seul, avec son robot (ahahah). Il s’est emparé de ce livret et à lu, lu, lu et relu toutes les syllabes. Ensuite, lorsqu’il a considéré qu’il était calé sur les syllabes, il a commencé à les assembler. C’est à ce moment précis qu’il a pu commencer à lire quelques mots de ce bouquin, tranquillement, à son rythme. Il me le demandait chaque jour, sans exception. Il est très bien fait et ne coûte quasiment rien sur Amazon.




Lorsque les syllabes étaient enregistrées et les premiers mots lus, Hachette nous a offert des petits bouquins pour le début de la lecture. Les livres « Sami et Julie » qui sont géniaux. Les lettres qui ne se prononcent pas sont grisées (présentes mais grisées, et ça c’est vachement cool) et tout est super bien pensé. Le début du livre se présente sous forme de jeux, et ensuite, il y a la petite histoire.
J’étais censée lui lire moi-même, et lui, se servir de ce qu’il voyait pour appréhender la lecture mais, à ce stade, il m’avait déjà dépassé et à très vite pris les commandes.
Il a progressivement pris ses marques, buté puis un peu moins... et aujourd’hui, il lit plutôt bien (il bute encore sur certains mots mais il a le tempsssss).




Lorsqu’il a réussi à lire un, puis deux, puis trois livres... j’ai considéré qu’il pouvait jouer avec les mots. Nous avons reçu la petite boîte de jeu de lecture Sami et Julie, que nous avons évidemment remixé à notre sauce (c’est tellement plus marrant d’inventer des mots rigolos !). Il y a deux paquets de cartes, des mots simples et des mots un peu plus compliqués. Le but c’est d’assembler les syllabes découpées pour en faire un mot. C’est un jeu qui plait énormément à Lucas (ils proposent la version calculs, et il l’aime encore plus ! Il a décidé d’ajouter un sablier et de calculer le plus vite possible... je gagne encore mais ça ne va pas durer).

Voilà ce que je peux conseiller aux parents d’enfants pressés et curieux. Je ne suis pas enseignante comme dit précédemment, c’est pour cela que j’ai utilisé des supports existants et que je n’ai rien improvisé moi-même ! Au final, tout roule, il est heureux de savoir lire et s’améliore jour après jour. Pour l’école, nous n’y pouvons rien ! Je ne peux pas l’empêcher d’évoluer ni refuser de le "nourrir", c’est une mission qu’on m’a vivement conseillé d’assurer encore et encore.

La seule chose que je peux vous dire, c’est qu’il est inutile et absurde de forcer un enfant à faire quelque chose dont il n’a pas envie et surtout, de le guider vers quelque chose alors qu’il n’est pas prêt. Ils sauront tous lire... rassurons-nous. Laissons-les évoluer à leur rythme et suivons les, main dans la main. C’est comme ça que tout se passe bien en général ♥

You May Also Like

2 commentaires

  1. Bonjour Laura, je suis prof de français dans un collège, j'ai ton âge et je trouve qu'on devrait beaucoup plus s'adapter aux élèves. Pour certains, on ne va pas assez vite et pour d'autres, trop. On en perd tellement en route, parce qu'on a pas le temps de s'arrêter ... on devrait enseigner selon l'avancée de l'enfant et non selon son âge. Mais bon, pour ça il faudrait changer tout le système, donc ce n'est pas encore pour demain ... En tout cas, moi je trouve que tu gères super bien avec Lucas. Je ne te dis pas que ce sera facile, mais continue à écouter ses besoins, et si je peux me permettre un conseil, continue à bien échanger avec les enseignants.

    RépondreSupprimer
  2. Je plussoie de le laisser évoluer à son rythme! Si il en avait pas envie il n'aurait tout simplement pas appris ... ni Avec vous ni seul tout simplement.
    J'ai moi même appris à lire seule en maternelle sans l'aide de mes parents. Je veux dire sans outils ... j'ai juste fait des scènes affreuses et des tentatives d'évasion de la maternelle. Alors ma mère a fait une demande pour que je puisse sauter une classe en maternelle car en plus j étais née en janvier. Cette année la c était à la mode j'ai du passer des tests devant un pedo psy. Je m'en souviens de ce RDV pour te dire... et bien en sortant le gars a expliqué à ma mère que je savais lire (elle ne le savait pas. Elle venait de perdre tragiquement sa sœur alors elle n'était pas dispo à 100% tu vois) et aussi qu il me faisait sauter une classe Car sinon j'allais terriblement m ennuyer en primaire. Pas en maternelle Car tu joues et cie. Mais bien en primaire ... Car je ferai trop vite les exos.
    Je te partage ma propre expérience d'enfant Car Meme si j'étais petite je m en souvenais comme si c était hier.
    Ma mère n'avait pas cru le psy Car je n avais pas l âge donc impossible de lire et elle avait eu ma sœur avant moi. La mere d une copine était institutrice elle m'avait aussi fait faire quelques tests du coup ... et Oui je savais bien lire. Je te conseille aussi de te renseigner sur la méthode d'apprentissage de la lecture dans la future école de Lucas (karynou)

    RépondreSupprimer

Un petit message ?