Le sport et moi... ça ne fonctionne pas !

by - 19:45

Je crois qu’il est temps de vous reparler de mon rapport au sport. Je suis convaincue que je ne suis pas seule dans cette situation et que plein de copines vont se retrouver dans cet article. Alors, c’est parti !

Le sport, c’est ma hantise. Fin de l’article.


Non, je vais faire l’effort de développer un peu quand même... j’ai toujours, toujours, toujours détesté ça ! Mon corps n’est pas fait pour l’effort, mon corps est fait pour plein de choses mais pas pour ça.
Malheureusement, je fais un régime... et même si j’ai tenté de passer à côté, je constate que ça accélère un peu les choses. Mais à quel prix ?!

J’ai côtoyé de vrais sportifs, des gens qui aimaient ça, qui en avaient même besoin !
J’ai mis longtemps à les croire, j’étais convaincue qu’on était dans l’auto persuasion à fond les ballons. Mais non, ils aiment ça, c’est réel. Je n’arrive pourtant pas à le concevoir... le sport, pour moi c’est :

- Transpirer
- Bousiller son brushing
- Avoir mal, partout
- Avoir chaud
- Avoir des courbatures plus violentes qu’après une bonne petite grippe des familles
- Avoir la sensation que le temps s’arrête, mon dieu que ça semble interminableeee
- Être incapable de se concentrer sur autre chose que sur la pénibilité du mouvement (regarder une série, c’est impossible pour moi)
- Avoir le gras des cuisses et des fesses qui gratte ! (Pitié, dites-moi que je ne suis pas la seule à me gratter de partout après une séance)
- Être rouge comme du concentré de tomates
- Sentir la vie quitter son corps !

Et j’en passe...
J’ai déjà réussi à tenir sur des petites périodes, à m’accrocher, à me faire violence mais, à chaque fois, ça se termine de la même manière : je souffre atrocement, je commence à m’y faire, je ressens que l’effort devient un tout petit peu moins pénible puis... je loupe une séance, et c’est foutu. Si je loupe une séance, je sais pertinemment que la prochaine aura lieu lors du prochain déclic, dans deux ou trois mois (ou plus).

C’est dommage car je me rends compte qu’en faisant du sport sur un petit mois, mon corps commence déjà à se modifier légèrement... je le vois !! Mais c’est plus fort que moi, je n’arrive pas à tenir sur la durée. J’ai marché, je suis allée en salle, j’ai fait des programmes à la maison, du vélo elliptique, je suis même allée courir lorsque j’habitais à Paris. Peu importe le sport, ça coince.

Aujourd’hui, je n’ai même plus le choix du sport, logistiquement parlant je suis bloquée. J’ai l’elliptique et mes godasses...
La chose qui a un peu évolué depuis ces dernières années, c’est que j’ai enfin capté que le sport servait à quelque chose ET qu’il fonctionnait sur moi aussi... avant, j’étais dans un profond déni ahahah.

Je sais que je vais devoir me forcer, chaque jour, à chaque séance. Je ne suis pas sure de devenir celle qui sera dopée au sport, j’ai bien peur de toujours devoir me faire violence, mais tant que mon vélo elliptique reste dans le couloir et que je passe devant 20 fois par jour, ça veut dire que ce n’est pas foutu. Je n’aime pas ça, mais je n’ai pas envie d’abandonner !

Et si... on tentait quelque chose ? Un genre de mouvement de masse des grosses feignasses du sport ? Qu’on créait un hashtag interdit aux pros du sport ? Réservé à celles qui pleurent en pédalant, à celles qui frôlent l’asphyxie en marchant ? A celles qui n’aiment pas ça mais qui on décidé de tout tenter ? Un hashtag qui regrouperait toutes nos laborieuses séances de sport, et qui nous permettrait d’inonder d’encouragements et de félicitations, celles qui postent les photos de leur séance ? 

Moi j’y crois, je pense que l’union fait la force et j’ai vraiment envie de tenter le coup. Je vous propose le hashtag #teamleblogdelaura et je vous invite à rejoindre ma team de sportives en guimauve, on va se motiver les unes et les autres. Ça va m’obliger à sortir de ma petite zone de confort, et vous aussi (si vous le souhaitez).

Si elles postent leur séance, alors que c’est aussi pénible pour elles que pour nous, pourquoi pas nous ?

Si vous transpirez de la moustache comme Enrico Macias après 10 minutes de vélo, si le mot "sport" vous provoque une crise d’urticaire, si vous frôlez l’asphyxie après seulement deux minutes de marche... je crois que vous faites déjà partie de la #teamleblogdelaura !

On fait le point dans quelques semaines ?


Raspberry ketone pour perdre du poids

You May Also Like

12 commentaires

  1. Je crois que c'est le cardio qui est pénible ! Mais la muscu par contre... Arriver à porter de plus en plus lourd, constater les muscles qui se développent etc. C'est génial ! Je fais - 15 min de cardio à haute intensité, et ensuite, le reste de ma séance de muscu passe en un rien de temps...

    RépondreSupprimer
  2. Ton article c’est tout moi. J’ai fait l’acquisition d’un vélo elliptique et d’un tapis de course car après les deux grossesses je veux retrouver de la fermeté. Ça fait trois semaines que je me fais violence . Je me laisse juste deux jours de repos dans la semaine. Allez on y crois #teamleblogdelaura

    RépondreSupprimer
  3. Ton article m'a beaucoup amusée, en tant que feignante du sport ! ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été pendant longtemps dans la même situation que toi : le sport et moi on se détestait. Je n'aimais pas les sports qu'on faisait et j'avais l'impression de cracher mes poumons dès que je courrais. C'est seulement au bout de quelques années et de prise de conscience que je me suis dis qu'on a rien sans rien, puis je me suis lancée. J'ai commencé par faire du renforcement musculaire, et là révélation : j'aimais ce que je faisais, un peu de musique pour se motiver et roule ! Je me suis mise à courir seulement l'été dernier. Et depuis j'adore ça, j'ai trouvé mon rythme (l'alterner), et ça me permet de me créer des objectifs en douceurs et de me sentir terriblement bien.
    Comme quoi tout arrive ! ;)

    Bisous à toi

    RépondreSupprimer
  5. Ah ah très drôle cet article... et en même temps je comprends que ça puisse être un poids ! (sans mauvais jeu de mots!)

    Je suis prof de Fitness depuis un peu plus de 2 ans et je pense que le plus important c'est que tu trouves l'activité physique qui te correspond le mieux... de la zumba pour le côté ludique, du Pilates pour te muscler sans transpirer, etc ?
    Je suis sûre qu'en cherchant bien tu vas y arriver ! Courage !!!
    Sinon, pourquoi ne pas essayer les séances de coaching individuel ? Difficile de se défiler en tête à tête avec un coach qui est juste là pour te motiver ?

    Hâte de savoir si tu vas réussir... Bises,
    Sabine

    RépondreSupprimer
  6. Je me suis inscrite il y a quelques mois à la salle et j'adore !! Chacun à son avis je pense et ses centres d'intérêts et j'ai personnellement trouvé ton billet très intéressant, ça permet de se faire d'autres idées et de comprendre pourquoi certaines personnes aiment et d'autres pas
    merci :)

    RépondreSupprimer
  7. Moi je veux bien te rejoindre dans cette team Laura ! Je suis tellement flemmarde aussi, dès que je commence un sport je me dis "ça y est enfin !" puis ça se dégonfle aussi sec, un mois ou deux plus tard... Il n'y a que la salsa, que je pratique depuis 5 ans, qui me tienne en haleine (par passion). Mais j'ai même arrêté cette année après avoir changé de ville ! Faut que je me retrouve un nouveau club, tout ça... Trop d'efforts ! haha !

    RépondreSupprimer
  8. Le sport, quelle angoisse pour moi aussi !!! J'ai cette fichue impression d'être un ovni, autour de moi tout le monde en fait... Alors cette année, je me suis décidée à m'inscrire au PILATES et c'est vraiment pas mal. C'est de la gym douce, et ça m'a permis de me mettre dans le bain en douceur mais avec efficacité. Et ... ça détend (oui oui, tu as bien entendu, ça détend, vraiment). Je ne peux que te le conseiller, parole d'une non sportive :)

    RépondreSupprimer
  9. Hahaha j'avoue que moi et le sport c'est par période - et tiens tiens, bizarrement je me remets à faire du sport dès que je ressors le maillot de bain :')

    RépondreSupprimer
  10. C'est fou comme je me retrouve dans cet article ! Je déteste le sport. Rien que de penser sport je transpire. Et pourtant je devrais en faire comme j'ai pris beaucoup de kilos suite à des problèmes de santé... Enfin, peut-être qu'un jour un miracle va se produire !

    Bon dimanche.
    ANGELE

    RépondreSupprimer
  11. Premier conseil : évitez d'utiliser le mot sport. Le sport exclut. Si vous n'êtes pas bonne vous ne ferez pas partie de l'équipe ! Le sport amène à la compétition où il n'y a qu'une seule gagnante et plein de perdantes. Encore de l'exclusion. Le sport pousse à la tricherie, au dopage, à la corruption. Voir l'Union Cycliste Internationale, le Comité International Olympique, la Fifa et la coupe du monde de foot au Qatar par 45°.
    Deuxième conseil, fuyez les salles de sport et les stupides conseils prodigués par des nanas hyper canon, hyper maigres, hyper compétitives, hyper bronzées qui finiront par un cancer de la peau.
    Troisième conseil, choisissez une activité physique de plein air.
    Par contre il vous faudra apprendre à aimer l'effort et la transpiration.
    Donc dans l'année, randonnée. L'été vacances à la montagne (pas chères les vacances) et ascensions de cols faciles mais très gratifiants.
    L'activité physique ne fait pas maigrir. Les muscles que vous allez acquérir pèsent plus lourd que la graisse. Pour maigrir il n'y qu'une seule solution, manger de tout, mais moins.
    C'est très très très très très difficile.
    Puis-je vous recommander l'activité physique de plein air où je m'éclate, sans jamais faire de compétition : l'aviron. Il ne faut pas avoir peur de l'eau.

    RépondreSupprimer
  12. Moi je n’étais pas sport aussi mais il faut s’obliger du coup je fais de la Zumba 😀

    RépondreSupprimer

Un petit message ?