"Imagine avec deux !" : quand la maman d’un seul enfant a le malheur de se plaindre...

by - 21:54

Avoir un enfant, c’est le début des crises de nerfs ! Non pas à cause de l’enfant en question (quoique, parfois...) mais bien à cause des gens qui ont toujours une petite remarque bien sympa à balancer au coin d’une rue, autour d’un café et surtout, derrière un écran.

Deux catégories de femmes prennent particulièrement "cher" comme disent les jeunes : celles qui travaillent à la maison et celles qui n’ont qu’un seul enfant. Bingo, je cumule les deux critères à moi toute seule ! J’en ai des choses à vous raconter...

Mais aujourd’hui, on va se concentrer sur la célèbre comparaison mère d’un enfant unique VS mère d’au moins deux enfants. Heureusement pour nous, toutes les mamans ne se ressemblent pas !

J’ai déjà tellement entendu (avant même d’essayer de me plaindre) que j’avais de la chance de n’avoir qu’un enfant et que je pouvais m’estimer heureuse d’avoir un quotidien si paisible grâce à ça, que j’ai fini par ne même plus oser dire que j’étais UN PEU fatiguée...

Sous prétexte qu’une maman n’a qu’un enfant, elle n’a aucune carte joker. Se plaindre serait déplacé, et on la remettrait immédiatement dans le droit chemin en lui rappelant qu’avec son bambin x 3, elle ne tiendrait même pas le choc.
Je trouve ça fou... et extrêmement culpabilisant.

Je suis par exemple, en train de rédiger cet article après avoir passé trois nuits sur un canapé pour cause de chambre trop petite (on déménage dans le salon lorsque Lucas est malade, car on peut y dormir tous les trois - il a besoin de son matelas pour dormir), il est 05h00, on vient d’appeler le médecin conseil du SAMU parce que Lucas a des plaques partout... je le surveille toutes les 15 minutes. Même si c’est effectivement plus pratique de ne pas en avoir un ou deux autres à gérer demain matin, je vais fatalement être dégondée ! - il va mieux maintenant. Est-ce que malgré mon seul enfant, j’ai le droit de dire que "je suis fatiguée" sans devoir essuyer un "oh estime toi heureuse, tu n’en as qu’un" ou un "imagine avec trois..." ? Sans passer pour une mère qui n’assure pas ? Une mère qui se noie dans une goutte d’eau ?

Ça serait cool non ? D’avoir le droit de rencontrer des difficultés même avec un seul enfant ? J’ai longtemps camouflé les soucis (classiques) qu’on rencontrait avec notre petite tornade parce que je savais que j’allais me faire allumer... jusqu’au jour où j’en ai eu marre.

Je me suis dit que les gens qui insinuaient qu’on était des mères en papier mâché parce qu’avec un enfant "rien n’est compliqué" et que donc "on n’assure pas du tout"... disaient de jolies conneries.

On a le droit d’être fatigué, on a le droit de trouver ça difficile, on a le droit de craquer, on a le droit de se sentir dépassé, on a le droit d’en avoir marre et surtout, on a le droit de le dire...

Je tire mon chapeau aux mamans de plusieurs enfants, je les vois un peu comme des super-héros ! Je reconnais bien volontiers que nos vies sont différentes et qu’elles ont 2, 3, 4 fois plus de boulot que moi, mais qui dit que mon seul enfant n’est pas monté sur ressort ? Qu’il ne demande pas une attention permanente ? Que je ne suis pas paumée parce que je n’arrive pas à me faire entendre auprès de lui ? Qu’on ne passe pas des soirées entières à lire, lire, lire pour essayer de trouver une meilleure direction pour son éducation ? Ou qu’on ne passe pas notre vie à se remettre en question dans l’espoir de faire mieux, toujours mieux ?

Personne n’est dans notre quotidien et les réseaux sociaux ne sont qu’une toute petite fenêtre ouverte sur notre vie. On y montre des moments choisi, sélectionnés soigneusement...

Et si, entre elles, les mamans devenaient bienveillantes ? Un peu comme une sorte de groupe de soutien. On traverse les mêmes étapes, on pleure pour les mêmes raisons, on a toutes subit l’échographie endovaginale (et ça, ça rapproche, crois-moi).
Le gang des mamans ! On pourrait donner des conseils UNIQUEMENT lorsque d’autres mamans en demanderaient, on se ferait un clin d’œil complice qui voudrait dire "COURAGE CHAMPIONNE" lorsque nos enfants sont en train de hurler dans King Jouets parce qu’ils veulent absolument cette voiture Cars qui coûte le prix d’un rein au marché noir, on se soutiendrait, on se donnerait des tuyaux pour les grasses mat’, pour leur faire manger des légumes ou avaler leurs médicaments ! Mais surtout, on aurait l’interdiction formelle de se juger et de se comparer.

Honnêtement... ce n’est pas plus cool qu’un "et encore, estime toi heureuse, t’en as qu’un hein !" ?

Je trouve bien dommage que le fait d’être maman ne nous rapproche pas davantage. J’ai du mal à comprendre ce besoin permanent de comparaison. Dans la vie quotidienne, ça reviendrait à :

"Je suis malade, j’ai 40° de fièvre... c’est l’enfer"
"Oui, bah, imagine avec une jambe en moins !"

"J’ai perdu mon boulot... je ne sais pas ce que je vais faire."
"Des gens n’ont plus rien à cause d’une tempête, estime toi heureuse !"

Alors, même si l’argument tient la route, ce n’est pas comme ça que je vois les choses et lorsque quelqu’un se trouve en difficulté devant moi, je préfère essayer d’être compatissante et de bon conseil plutôt que de minimiser ses soucis sous prétexte qu’il y a pire, plus, plus grave... je déteste les gens qui font cela.

Allez, on décide qu’en 2018, on a le droit de se plaindre même si on est une maman d’un enfant unique ? On vote pour la création d’un mouvement de soutien des mamans ? Qui me suit ?

You May Also Like

22 commentaires

  1. Je rejoins le mouvement de soutien de mamans 💪🏼 Je suis maman d’un enfant unique (21 mois) et c’est dur dur en ce moment lol (pseudo Instagram sensibledark83) 💋💋

    RépondreSupprimer
  2. Cc laura
    Je te soutiens à 100%! Je comprend pas celles qui te disent ça elles sont aigries ou quoi ? Jalouse peut-être ? Sinon pourquoi elles ont fait d'autres enfants alors ?
    Moi j'en ai deux mais je travaille en crèche alors du coup je peux dire que j'en ai 15 tous les jours ?? 😁😁allez bisous et continue ce que tu fais moi j'adore (malcp)

    RépondreSupprimer
  3. Coucou je lis ton blog régulièrement depuis longtemps et j'avoue je commente peu. Mais la je suis obligé de le faire car je te suis à 200% pour créer ce mouvement !!!! Mon fils a 7 ans et même si on est clair avec tout le monde ya toujours une petite remarque une insinuation ras le bol de ces préjugés on peut créer un groupe Facebook ou autre chose et comme les mamans de plusieurs enfants on se parlent on s'entraide entre mamans d'enfants uniques les problèmes les soucis sont différents mais ce n'est pas simple non plus avec un. Merci à toi pour cet article

    RépondreSupprimer
  4. Je suis tellement d'accord avec toi. Moi même maman d'une seule fille de maintenant 12 ans, j'ai entendu cette phrase : toi tu n'en as qu'un, je ne sais combien de fois. Je n'ai rien d'autre à rajouter que ce que tu as déjà écrit. Et moi j'ai toujours dit que les parents qui en ont plus de deux, c'est bien eux qui ont choisi quand même. Merci pour cette mise au point même si je pense que ça va déclencher un tsunami. Bisous

    RépondreSupprimer
  5. J'adore ton article. Je m'y retrouve totalement. Allez courage championne.... 😘

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir, je te suis sur Instagram et j'ai suivie le lien (bêtement lol) non sérieusement. Je trouve que tu à entièrement raison. Maintenant on préfère montrer du doigts les "mauvaise" maman au lieux de regarder qu'elle maman nous sommes. Et pour moi il n'y a pas de "mauvaise" mère! Il n'y a pas de mode d'emploi, et chaque enfants est unique. Parfois un enfant prend autant d'énergie que 3! Je suis maman de deux petits garçons de 4 et 1 ans et il me demande énormément d'énergie. Mais quand je suis fatiguée je n'ose rien dire, je tiens le coup et cela ma value un dépression! Donc, je le dit tout comme toi. Nous sommes humaines! On a le droit d'être fatiguée! Le droit d'en avoir marre! Le droit de dire stop, je fais une pause! Car oui certaines d'entre nous sont à la maison mais c'est un travail à temps plein. Nous ne sommes pas des wonderwomen! Enfin bref! Je me suis étalée 😅 Juste pour dire nous sommes toutes tes super mamans aux yeux de nos enfants et c'est que sa qui compte.
    Anna

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve cette remarque d'autant plus déplacée que : 1, tu as un enfant mais peut être en veux tu un deuxième et ça ne vient pas (j'ai des amies dans ce cas), 2, ces mamans de deux ou trois ont bien souvent fais le choix d'en avoir deux ou trois, c'est donc un peu malheureux comme avis et laisse présager d'un gros regret... :/. Je n'ai jamais eu cette remarque quand Lilian était fils unique ça m'aurait bien énervée. Oui un 2ème c'est pas la même logistique et c'est extenuant quand les deux ont besoin de toi en même temps et qu'il faut donner de la tête partout mais un seul c'est déjà beaucoup de boulot et on a le droit d'être crevée, d'en avoir ras le bol... Bref c'est n'importe quoi cette remarque !

    RépondreSupprimer
  8. c'est bizarre que les gens disent ça.. ma belle soeur n'a qu'un enfant mais je ne crois pas lui avoir fait une seule remarque sur ça.. parcontre je fais des remarques a mon mari quand il me parle du 3eme, a lui je lui dis "imagine avec 3" mais c'est des choix que nous faisons, enfin je sais qu'avec 3 enfants ça sera forcement plus compliqué mais je ne me verrai pas critiquer ceux qui ont choisis d'avoir un seul enfant
    et malheureusement je ne comprend pas pourquoi il n'y a pas plus de soutient au lieu de se juger sans cesse... moi je craque et ej le dis mais j'ai l'impression qu'autour on souhaite juste donner une image parfaite alors que la réalité c'est que quand t'as un enfant ou 4 tu rencontre plus ou moins les problemes et ta vie peux vriller parceque tu as mis l'assiette jaune et pas la verte!!!

    RépondreSupprimer
  9. Très bien dit. 1,2,3,ou + enfants le plus difficile c'est d'être maman, finit de ne vivre et de ne penser que pour soi (ou son couple), nous sommes responsable de ce petit être qui même tout seul peut en valoir 10 MDR. Donc des le 1er enfant on a le droit de se sentir plus fatiguée, dépassée, et on a le droit de se plaindre et pas forcément pour avoir des conseils en "cartons" qui n'améliore pas notre état d'esprit. Pour ma part j'ai 3 enfants (grands maintenant) et heureusement pour moi ils ont été faciles à vivres(bon ça n'a pas été facile tous les jours non plus mdr) mais il faut se consoler avec 1,2,3 ou + enfants on oublie vite cette fatigue pour ne garder que les bons moments passés avec nos chères têtes blondes.

    RépondreSupprimer
  10. J'aime et je plussoie.
    Je travaille et j'ai 2 enfants. Et j'ai aussi entendu ça bien trop souvent... "oui mais tes enfants ils sont cools" "attends ça va toi tu as ton bonhomme qui est là" "oui mais bon tu bosses que 16h tu dois en avoir du temps libre..." ok et sinon le manque de sommeil, le stress et les tâches ménagères ont le même effet sur moi que me commun des mortels. Merci à toi pour cet article et SURTOUT de ne pas faire une généralité sur ces mamans "oui mais moi plus" (c'est comme ça qu'on les appelle avec mon homme 😉)
    Colibri joli

    RépondreSupprimer
  11. Les mamans ont toujours quelque chose à dire, il y a toujours des rivalités, des cases dans lesquelles il faut rentrer.
    J’ai deux filles en bas âge qui ont 18 mois d’ecart. Quand j’en avais qu’une, il m’est arrivé d’etre dépassée aussi mais forcément maintenant avec le recul, je vois les choses autrement.

    En revanche, du fait d’avoir mes 2 bébés, on me plaint sans que je ne demande rien. « Oh 2 bebes ? Tu dois être hyper fatiguée. Ma pauvre, ça doit être compliqué au quotidien. »

    « Waouw, elles ont peu d’ecart! C’etait Voulu ? »

    Et si mon quotidien était tranquille ? Et si mon quotidien est comme je l´imaginais, j’ai le droit de bien le vivre aussi...

    M’enfin, je vote oui pour le gang des mamans !

    RépondreSupprimer
  12. Alors là je dis bravo ! Et surtout Merci ! Merci de dire tout haut ce qu'on pense tout bas . Je n'ai qu'un enfant et j'en entends tous les jours des remarques et même avant de l'avoir on avait le droit à des "vous ne voulez pas d'enfant vous n'aimez pas les enfants ?" Non c'est juste qu'on a mis 7 ans a l'avoir merci de me le rapeller ! Maintenant que j'en ai une on me dit "tu en as qu'une tu peux pas comprendre " ....bref toujours des réflexions quoi qu'on fasse ! Alors je dis oui aux mamans bienveillantes et je dis oui on a le droit de se plaindre car Comme tout le monde on est pas parfaite , on est fatigué ou angoissé. Bravo et merci !

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Laura, très bel article et surtout très vrai. Tu dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas. Alors moi je dis OUI que même avec un seul enfant ont à le droit de se plaindre. Je me suis moi-même longtemps mise de côté (et encore maintenant quand j'y pense) pour ma fille parce que je considérais (ou considère) que je n'ai pas le droit de penser à moi, de sortir sans elle et surtout de me plaindre. Pour faire court dans ma vie, je suis maman solo (le papa est inexistant ou alors il se souvient qu'il a une fille quand ça l'arrange : mais ça c'est un autre sujet). J'ai quittais mon travail début octobre (rupture conventionnelle avec ma boîte) car je bossais en horaires postés (matin et après midi) et équation IMPOSSIBLE avec ma puce de 4 ans. J'aimerais crier, HURLER que quelques fois je sature. Je dois jouer les 2 rôles à la fois (celui du papa et de la maman), jouer avec elle (que j'adore),la câliner quand elle ne va pas bien, faire preuve d'autorité, me faire respecter... Alors oui les mamans de plusieurs enfants ont plus de boulot que nous mais il faut aussi dire que les enfants peuvent jouer entre eux, qu'ils deviennent plus vite autonome car ils ont des modèles, qu'il y a plus de parties de rigolades, d'échanges (même si nous ont essaye de faire la même chose). Ce n'est pas non plus facile quand on en a qu'un seul et encore moins quand on est toute seule pour élever son bout'chou et lui apporter tout ce dont il a besoin (amour, fou rire, sorties, jeux...) afin qu'il vive pleinement SA vie d'enfant. Merci pour ton article et désolée de la longueur de mon commentaire ^^

    RépondreSupprimer
  14. Et imagine lorsque tu n'as pas d'enfant (enfin que tu n'as réussi à en avoir, ça a son importance pour le sans tact des remarques)... Tu ne peux plus rien dire. Si tu es crevée, on te remballe. Si tu racontes tes sorties, tes week-end, on te remballe... Bref, vive les cons !

    RépondreSupprimer
  15. La réplique qui tue "t'avais qu'à pas en faire d'autres"

    C'est dingue comment quoi qu'il arrive on aura tort. J'ai qu'un seul fils et je compte bien ne pas en avoir d'autres. Et si un jour on me sort ce genre de phrase, crois moi, ma réplique fusera aussi rapidement.

    Que chacun vive et ressente les choses comme il le peut et qu'on arrête de vouloir que tout le monde se ressemble...

    RépondreSupprimer
  16. Merci pour cet article! On se sent moins seule tout de suite! (Maman d'un seul enfant ET qui travaille à la maison aussi!). Comme vous, je culpabilisais, mon mari, avec toute sa "cash-attitude" a fini par répondre à mes "amies" : " ce n'est pas parce qu'on n'est pas dans la même merde que vous qu'on n'a pas le droit d'en parler"! Ca a calmé tout le monde direct ;-)
    J'adore vos comparaisons avec le travail, la santé, très bien, à utiliser comme réparties à venir. C'est vrai qu'on pourrait se soutenir au lieu de se comparer, mais tout dépend de qui on est entouré… Certaines se sentent plus fortes ou se rassurent en rabaissant les mamans qui en ont qu'un, c'est bien dommage, car à un moment donné, TOUTES, nous n'en avons eu qu'un. cqfd.

    RépondreSupprimer
  17. Très chouette article !

    Je vais avoir 29 ans dans un mois et je ne suis toujours pas maman. J'ai été " belle-maman " pendant 8 ans, et pendant toutes ces années moi j'entendais toujours " alors quand est ce que tu fais un enfant ? " et ça très régulièrement, et même par des personnes que je voyais tous les 2/3 mois ! Ca choquait les gens qu'on ne prenne pas la décision de faire un enfant " après toutes ces années en couple " mais maintenant quand j'y repense j'aurai du leur dire " et toi ? t'es avec ton mec depuis tant de temps, vous habitez ensemble etc, fait le le gosse au lieu de me faire chier !! "

    Pour faire un enfant il faut être deux à le vouloir, j'estime qu'il est préférable d'habiter ensemble et d'avoir une relation stable (et une vie professionnelle stable aussi) hors on habitait pas ensemble et on allait pas faire un enfant juste pour le pseudo plaisir des autres ! Qui est ce qui s'en serait occupé ? Nous et pas eux ! Et après ça aurait été quoi ? " A quand le deuxième ? " Et après quoi ? " A quand le mariage ? "

    Les gens sont jamais content, et il y en a toujours un pour nous casser les rouleaux !
    J'avais lu un article il y a quelques mois, en gros ça disait : tu n'as d'enfant, on te demande quand est ce que tu vas en faire un, tu en fais un, on te demande pour quand sera le deuxième et tu en fais un troisième on te dit que tu es folle et que c'est trop !

    RépondreSupprimer
  18. on va faire mieux, on va creer le gang de soutien pour maman d'enfant unique! ;) même galère ici t'inquiètes pas :)

    RépondreSupprimer
  19. Coucou Laura,

    Peu importe le nombre d'enfant que l'on a, on a TOUTES droit d'être humaine! Tu as le droit comme n'importe il d'être fatiguée (et moi j'envie les personnes qui ne le sont jamais lol), tu as le droit d'être à bout meme si tu n'as QU'UN enfant! Personne ne sait en dehors de toi et ton homme (et votre famille) comment est votre fils réellement. De quel droit les gens jugent? Et puis n'oublions pas que tu TRAVAILLES. Oui de chez toi mais tu TRAVAILLES.

    Et puis les donneurs de leçons ils ont bien regardé leur propre vie avant de juger?! Ça me fatigue ce monde où l'on doit juste faire bonne figure er surtout ne JAMAIS se plaindre!

    Allez courage t'es une maman géniale ;-)

    RépondreSupprimer
  20. Oui oui oui je dois signer où ?!
    Bravo et merci pour cet article

    RépondreSupprimer
  21. Entièrement d’ Accord avec toi c’ est Tellement vrai ce que tu dit !!! Moi trois enfants ( 18,15, 6 ) et que de soucis ( ça me ronge tous les jours ). Je ne travaille pas malheureusement ( soucis d’épaule Et de dos ) je te suit pour cette nouvelle année avec plaisir 😘

    RépondreSupprimer
  22. Je ne comprends pas trop le débat. Du moment que tu es maman tu en prends pour minimum 18 ans (voir toute une vie) à t'inquiéter que ton enfant aille bien, s'épanouisse, soit en bonne santé et soit heureux! Je ne vois pas pourquoi une maman d'un enfant aurait moins de "droit" d'être fatiguée ou devrai être comparer à une autre maman d'1, 2 ou 10 enfants. Tu aura toujours une maman mieux ou pire que toi. Mais agissons en bienveillance et arrêtons de juger sans cesse notre voisin, l'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs et la méchanceté n'apporte jamais le bonheur. Du moment qu'on est maman, nous avons le droit de nous plaindre: maman de 1, 2, 10 enfants, maman de 18 ou de 50 ans, femme "active" ou mère au foyer.
    Je suis une maman de 3 enfants et je suis fatiguée car j'ai 37 ans et ma dernière (presque 3ans) a été malade dans la nuit de samedi à dimanche et je n'ai pas pu rattraper mon sommeil entre le boulot et les impératifs de la maison! Team soutient de toute les mamans!
    Bises
    Ciloucr

    RépondreSupprimer

Un petit message ?