Quand nos principes de parents volent en éclat !

by - 16:40

Devenir parent, c'est une sacrée aventure. On entend des tonnes de choses tout au long de notre vie à ce sujet, on imagine la vie avec un enfant, et puis, lorsqu'on devient parent, c'est une toute autre histoire ! Nos principes et nos croyances prennent un sacré coup de pied au cul.

Je voulais être une maman stricte - Et finalement, je galère... j'ai eu beaucoup de mal à devenir "stricte" et hier encore, alors que je lui disais qu'il allait finir au coin il m'a dit "je t'envoyerai en prison maman si je vais au coin !".

Je refusais qu'il mange des cochonneries - J'avais même fait un article au sujet du fast-food. Premier jour d'école, je le retrouve avec quelque chose dans la bouche en sortant de la classe... il s'agissait d'une fraise Tagada reçue de l'ATSEM car il avait bien travaillé (j'étais dépitée ahah). Première fois qu'il mangeait un bonbon en trois ans. Il y a pris goût et maintenant, il m'en réclame de temps en temps... et, j'accepte.

Je voulais être hyper présente à l'école - J'ai loupé la réunion pour l'élection de parents d'élèves car... je n'ai jamais trouvé la salle !

Je voulais limiter les écrans - Il a un IPad, il connaît le numéro des chaînes de dessins animés et Facetime avec son père lorsqu'il est au travail.

Je voulais que tout soit organisé à la seconde près - Il arrive parfois que le dîner traîne, traîne, traîne ou que nous improvisions une promenade nocturne histoire de pouvoir faire les explorateurs avec une lampe frontale, parfois on mange un petit-déjeuner le soir... au final, même si notre organisation est précise, il se passe toujours un petit imprévu et aucune journée ne se ressemble.

Je voulais faire attention à mon langage - Alors là... c'est le pompon. Quand il avait quelques mois, je disais "mais il est petit, il ne comprend pas", quand il avait 1 an "mais il ne parle pas encore, il ne peut pas répéter" et maintenant qu'il a quatre ans... je suis bien obligée de commencer à faire attention, mais, j'ai beaucoup de mal !

Je pensais qu'il n'était pas nécessaire de punir un enfant - J'étais convaincue que l'autorité naturelle d'un parent suffisait et que les punitions étaient cruelles... la semaine dernière, Lucas a été puni de télé, IPad, appareil photo, robot, petit ordinateur et promenade...

Je pensais que nous aurions besoin de temps à deux, avec Damien - On a besoin de tout partager avec Lucas, il n'est jamais "en trop" même lorsque c'est compliqué et qu'il nous fait tourner en bourrique. On est heureux d'avoir nos toutes nos soirées en couple, à la maison, parce qu'on sait qu'il est là et qu'il dort à l'étage. Si on décide d'aller manger au restaurant, d'aller au cinéma ou en promenade, on souhaite partager ça avec lui, il est la troisième pièce du puzzle qui constitue notre bonheur, notre équilibre... notre famille, tout simplement. 

Je voulais qu'il soit habillé comme un petit mannequin - Il reste parfois en pyjama toute la matinée et certains de ses joggings ont des trous au niveau des genoux... je ne vous parle même pas des tâches ! Cet enfant n'est bien habillé qu'à l'extérieur (école et sorties), à la maison, c'est le confort avant tout.

Je pensais qu'en cuisinant tout moi-même, il mangerait de tout une fois plus grand - J'ai passé des nuits entières à cuisiner dans ce mini cuiseur vapeur qu'est le BabyCook... aujourd'hui il n'aime rien, rien de rien. Les gnocchis à poêler, les coquillettes et les frites de poulet. Joie.

Je voulais que sa chambre soit digne d'un catalogue de déco - Il l'a décorée à plusieurs reprises à l'aide de divers ustensiles : stylos, gommettes, craies, feutres, chocolat... Nous avons finalement tout repeint pour repartir sur une base propre et Damien lui a fabriqué un beau tableau mural, mais maintenant, c'est Lucas qui décide ! Il affiche ses créations et les activités que nous faisons tous les deux... résultat, cette chambre est multicolore, asymétrique mais elle lui plaît !

Je voulais lui faire l'école à la maison - Aujourd'hui, j'y pense toujours et je l'envisagerai si ça ne fonctionne plus à l'école, mais je ne m'en sens pas vraiment les épaules. L'avenir nous le dira...

Et il y a aussi ceux qu'on a réussi à tenir !

- Je voulais que la violence ne soit pas présente à la maison 
- Je voulais faire des milliers d'activités avec lui 
- Je voulais créer des traditions rien qu'à nous
- Je voulais le familiariser avec l'anglais 
- Je voulais qu'il soit heureux, en confiance, qu'il se sente aimé et en sécurité et que son rire résonne d dans la maison...

Je crois qu'on ne peut jamais trop savoir comment cela va se passer avant d'avoir un petit être humain dans les bras. Même si on a déjà tout en tête et que les gens essaient de vous aider à vous projeter. Il ne faut pas se poser trop de questions et y aller au feeling... tout ira toujours bien tant qu'on fait les choses avec le cœur. On s'en fout des principes et du regard des gens... 

You May Also Like

10 commentaires

  1. Ma fille a à peine trois semaines et il y a déjà des principes que nous n'avons pas tenu ahahah !
    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
  2. Même si tu n'as pas réussi à tenir tout ce que tu voulais faire en ayant Lucas, je suis sûre que ce petit garçon ne pourrait pas être plus heureux ^^ tu as l'air d'être une maman si affectueuse ! ��

    RépondreSupprimer
  3. C'est tellement vrai! Surtout les écrans je trouve que c'est très difficile à limiter...
    On fait du mieux qu'on peut et on les aime, c'est le principal

    RépondreSupprimer
  4. J'aurais bien aimé aussi un petit résumé des principes que vous avez réussi à tenir :) Comme les milliers d'activité, la réaction de Lucas quant à l'anglais ou encore les traditions familiales ^^

    RépondreSupprimer
  5. Ah ah oui, c'est tellement ça! Et c'est d'autant plus frustrant quand l'entourage te reproche ce que tu n'as pas réussi: genre lui faire manger de tout alors que tu passais parfois tout ton dimanche à congeler des petits pots (on sent le vécu??) ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Tellement de principes qu'on oublie forcément quand on se trouve confronté à la réalité ! Et je crois qu'on n'est pas au bout de nos peines ... ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Super article encore une fois 😊 On a des principes mais avant tout, on adapte notre education en fonction de l'enfant... Le miens vient de fêter ses un an et nous nous adaptons chaque jour. Comme Mika, un article sur les traditions et activités ? 🤗 En tous les cad, au vu de la joie de vivre de ton ptit coeur, vous êtes de formidables parents, c'est une certitude!

    RépondreSupprimer
  8. ca aurai pu être mon article ... on se ressemble beaucoup je trouve. J'avais un principe quand j'étais enceinte de mon premier, pas de cododo... il ira dans sa chambre ! Mon cul ouai ... il a dormi avec nous presque 4 mois et franchement j'ai eu du mal a décrocher quand il est reparti dans son lit. loool

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Laura :) je te suis depuis quelques temps sans jamais rien commenter .. la spectatrice de ta vie dans l'ombre :) je ne suis pas maman du tout et pas vraiment de projet maternité pour l'instant mais j'adore suivre les mamans et leur bout de chou :) bref ton article me fais rire car tous les principes cités sont ceux que j'ai actuellement .. lui apprendre l'anglais, qu'il soit bien habillé tout le temps etc.. j'ai hâte d'être maman un jour et ce jour là je penserais à ton article c'est certain 😊

    RépondreSupprimer
  10. Coucou.

    Je pense que toutes les mamans peuvent se reconnaitrent. On a toutes pleins de principes que finalement on n'applique pas. ��
    Mais heureusement certains sont maintenus a la maison heureusement.

    Sinon comment tu le familiarise avec l'anglais ca m interesserais de savoir
    Je te remercie.

    RépondreSupprimer

Un petit message ?