Top 10 des (pires) conseils donnés aux jeunes parents

by - 20:20

Lorsqu'on devient parent, on reçoit de nombreux conseils... Certains peuvent valoir le coup et arrivent suite à une demande de notre part, et d'autres tombent comme un cheveu sur la soupe. J'ai eu envie de vous faire participer à cet article (c'est d'ailleurs une idée que je vais exploiter si cet article vous plaît) en vous demandant sur Instagram de me confier vos PIRES conseils reçus en tant que jeunes parents. Merci d'avoir joué le jeu, je savais que vous étiez de super lectrices donc je ne suis pas étonnée, mais je voulais quand même vous dire merci :)

Attention, pour tous ceux qui ne comprennent pas l'humour et le second degré : j'exagère volontairement certains de mes propos en prenant (volontairement toujours) les conseils cités au premier degré. J'accepte bien volontiers les conseils et les recommandations lorsque qu'ils sont censés ou que nous en avons fait la demande.

Passons maintenant aux choses sérieuses...

La tétine, c'est mal !

Alors là, je suis en désaccord absolu avec ça. Lucas n'a jamais voulu de tétine car il tète ses doigts depuis toujours. Il n'a donc PAS de tétine ! Que le gang des super humains qui-savent-tout-sur-tout m'expliquent comment je m'organise pour lui "retirer" ses doigts ? La tétine, on peut la laisser au père noël ou l'enfermer dans une jolie boîte... Pour les doigts, c'est un tout petit peu plus embêtant voyez-vous. #amputation ?

Il est trop grand pour le porte-bébé/l'allaitement/la chaise haute/la poussette...

Vous m'autorisez un gros mot ? Juste un... M***E ! On fait ce qu'on veut, et ces conseils nous alarment pour rien du tout. Les enfants ont le temps de grandir à leur rythme ou pas ? On ne fait pas la course, foutons leur la paix.

Il est en retard non ? Il ne marche/parle/compte pas, tu devrais voir un spécialiste !

C'est le seul conseil de la liste qui me semble bon ! En effet, parfois les gens de l'extérieur mettent le doigt sur quelque chose que vous n'aviez pas remarqué, ça peut être d'une grande utilité et d'un très grand intérêt pour l'enfant. C'est pour cela que malgré les conseils farfelus que j'ai pu recevoir, je ne me suis jamais braquée contre les conseils "santé-développement". PAR CONTRE, lorsque tout va bien (et c'est le cas la plupart du temps), et que votre enfant ne va juste pas aussi vite que la cousine/voisine/sœur/nièce... Remontez juste un peu et vous trouverez un mot grossier qui commence par M et qui termine par E, il s'adapte aussi à ça.

Laisse le pleurer, ça lui fera les cordes vocales/les poumons.

Ça n'est pas "si simple". Entendre son bébé pleurer, c'est compliqué pour beaucoup de parents... Et je ne suis même pas sûre que le fait de laisser un bébé pleurer sans venir le rassurer soit une bonne chose, après, tout le monde a sa propre vision des choses.

Ne le couve pas trop, tu vas en faire une chochotte.

Mais que je suis bête ! J'ai toujours cru qu'il fallait protéger son enfant, prendre soin de lui, lui éviter des tracas inutiles parce que la vie est déjà suffisamment compliquée une fois adulte, mais noooon ! Je n'ai vraiment rien compris.

Une claque sur le cul, ça n'a jamais tué personne.

Chacun fait bien ce qu'il veut non ? Pour ma part, je respecte énormément mon enfant et je ne me considère pas comme supérieure à lui. C'est un petit être humain à part entière. Si vous hésitez sur la question de la fessée, posez-vous ces deux questions et n'écoutez les conseils de personne : en êtes-vous vraiment capable ? A-t-il le droit de vous frapper ? Si la réponse est non, pour quelles raisons auriez-vous ce droit et pas lui ? 

Il ne faut pas l'habituer aux bras, il va être capricieux !

Bien sûr, vous ne vous rendez pas compte ? Il risquerait d'y prendre goût le malotru ! C'est plus pratique de le coller dans une brouette afin de pouvoir le "déplacer" en toute tranquillité. Fuyons les contacts physiques, fuyons.

Mais coupez lui les cheveux ! Le pauvre...

Le pauvre ? Je ne suis pas sûre que quelques bouclettes ou une petite mèche "trop" longue puisse faire tant de mal à un bébé. Puis c'est peut-être un choix non ? Les goûts, les couleurs... 

Tu ne le couvres pas assez. Il va avoir froid !

Mais, c'est l'objectif ! On ne commence à le couvrir que lorsque ses lèvres changent de couleur. C'est évident qu'on s'arrange TOUJOURS pour que notre bébé ait froid... C'est bien connu.

Tu consultes un médecin ? Mais c'est un pédiatre qu'il faut voir ! 

Peu importe dans quel sens : médecin -> pédiatre ou pédiatre - médecin, ça ne satisfera jamais tout le monde. Le mieux que vous puissiez faire, c'est de ne pas écouter les gens et de faire ce que vous voulez ! 

Catégorie... Délire absolu

⁃ Tu l'allaites encore ? C'est à la limite de l'inceste là ! (Mylène)
⁃ Tu peux aller me chercher deux ou trois courses ? Ils font la sieste ? Ce n'est pas grave, tu en as pour 30 minutes et même s'ils se réveillent seuls, ils sont dans leurs lits à barreaux ! (Mylène
⁃ Il faut passer au lait en poudre parce que ton lait doit tourner l'été ! (Gwen)
⁃ Mets-le sous une douche froide, ça va le calmer. (Marion)
⁃ Ne la laisse pas jouer avec des jouets de garçon ! (Faranah)

Donner des conseils, c'est gentil, ça prouve que les gens se soucient de vous, ça ne part pas toujours d'une mauvaise intention. Cependant, il faut faire attention à ce que l'ont dit et surtout, ne pas conseiller des gens qui n'ont absolument rien demandé et qui semblent parfaitement maîtriser la situation. C'est la base d'un bon conseil. 

Nous avons tous notre propre façon d'appréhender l’éducation, je suis contre la fessée, mais ma voisine sera peut-être pour... Au lieu de donner des conseils à tort et à travers, pourquoi ne pas simplement échanger à ce sujet et peut-être, mieux comprendre les choix de l'autre ?

You May Also Like

6 commentaires

  1. J'adore cette article! Tu es tellement dans le vrai... mais je crois que c'est le genre humain qui est malheureusement comme ça. C'est plus fort que lui, l'être humain aime donner son avis sur tout même si on ne lui demande rien ��
    En tout cas ravie de t'avoir donné de la matière ��

    RépondreSupprimer
  2. Génial cet article, je me suis retrouvée dans plein de ces situations ! Y'a des moments t'as juste envie de dire f...z moi la paix lol ! Bises
    Sandy

    RépondreSupprimer
  3. Bon moi j'avoue que si je ne dis rien de tous ces conseils (j'ai pas d'enfant je précise), je pense très fort que:
    - la tétine c'est chiant, on comprend rien à ce qu'ils disent avec un truc à la bouche, déjà que les enfants des copines, je comprends rien quand ils ont rien du tout dans la bouche... looool
    - laissez-les pleurer !!! sinon ils/elles vont vouloir rester avec nous et on ne pourra pas dire "cul", "bite" et "enculé" ni avoir de conversation d'adulte :D
    - ne les couvez pas trop, sinon ils/elles vont croire que tout leur est dû, et ils/elles vont croire que faire une connerie c'est drôle ou mignon, alors qu'en vrai c'est juste chiant (RIP mon sapin, RIP un de mes magnets, presque RIP mon téléphone parce que je suis arrivée à temps, et surtout RIP MES CHEVEUX PUTAIN CES TRUCS CA A DE LA FORCE DANS LES MAINS lol)
    - faites-les garder, je sais pas, faites quelque chose, mais une soirée avec des gosses qui crient au milieu et qui couvrent toutes les voix dans une conversation, c'est relou. J'amène mon chat à mes soirées moi ? (pourtant mon chat est moins bruyant)
    - La poussette, c'est pratique, mais je la préfère quand elle n'est pas dans mes pattes quand je suis pressée, que l'allée est étroite, que c'est bondé, et que je me retrouve quée-blo derrière ce moyen de locomotion encore plus lent qu'un escargot à freins :D

    Bon évidemment, c'est à prendre au second degré ;) Oui je pense tout ça, mais je ne me permettrai pas de dire ça comme ça, surtout si je sais que les parents n'ont pas d'autre choix ;)
    C'est même pas une question de "j'ai pas d'enfant donc je me permets pas", c'es simplement une question de savoir-vivre. Si le sujet vient dans la conversation, oui je pourrais le glisser de manière diplomate parce que je ne suis ni maso ni faux-cul, mais ça ne sera jamais mal intentionné ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je les ai presque tous entendus! et ça recommence avec le deuxième...Sauf que maintenant j'ai l'expérience du 1er du coup c'est juste "cause toujours tu m'intéresses!" et j'ai eu droit aussi à "mais tu l'affames! Tu devrais le réveiller pour le faire manger, 6 heures c'est trop long..."

    RépondreSupprimer
  5. Oh mon dieu merci pour ce post !!!! Maman d'une petite fille de deux, j'ai subi (et je subis encore, merci belle-maman) ces injonctions qui m'insupportent au plus au haut point.
    Au titre des plus grosses incompréhensions avec la personne nommée un plus tôt : le fait que ma fille dorme de temps en temps dans notre lit. "elle ne dormira jamais seule si tu l'habitues comme ça" : bah pardon mais je n'ai pas entendu les parents d'ados me dirent que leurs enfants les rejoignaient dans leur lit en pleine nuit.
    Autre énorme sujet d'incompréhension : le fait de ne pas laisser pleurer ma fille au moment du sommeil justement. A en croire certains, je devrais laisser mon enfant se mettre dans une véritable situation d'angoisse (car ce sont vraiment des pleurs d'angoisse, elle a dû mal à reprendre sa respiration...) pour être mieux de mon côté. D'ailleurs à ce sujet, de nombreux pédiatres expliquent que c'est totalement con (pardon du terme mais ce sujet m'irrite qq peu) et surtout dangereux car ça crée des dommages au cerveau...

    RépondreSupprimer
  6. Oh la vache, les dernières citations c'est des perles ! Le lait qui tourne (!), s'absenter pendant qu'ils dorment (!!), la douche froide (!!!)... Non mais ya des gens, je ne comprends pas pourquoi ils font des gamins hein ! Un bébé est par définition un être totalement dépendant, immature... Il ne sais pas gérer ses émotions, il ne sait même pas les reconnaitre, il est incapable de faire les choses par lui même... Et je dis bébé mais c'est valable pour les enfants. C'est pas pour rien qu'on est majeurs au bout de 18 longues années de vie... Les gens qui me dise de laisser pleurer ma fille j'ai tellement envie de les fracasser ! Elle ne peut pas comprendre ! Elle ne peut pas apprendre ! Tout ce qu'elle sait, c'est que ça ne va pas, qu'elle appelle à l'aide et que personne ne répond ! Et même si ce n'est que pour un calin, c'est UN BESOIN et il est IMPORTANT. Et alors, ne parlons même pas de la fessée, comment apprendre la non-violence à un enfant si nous même nous sommes violent ? J'essaye d'être tolérante et de ne pas dénigrer l'éducation des autres parents, mais ça vraiment je ne peut pas. Oui, être parent c'est se mettre entre parenthèse pour le bien d'un être innocent qui n'a pas demandé à vivre mais qui doit quand même y arriver. Etre parent, c'est se mettre en parenthèse pour permettre à ce petit être innocent de devenir un adulte heureux, mature, responsable et confiant. Oui c'est chiant, oui c'est contraignant, oui c'est fatiguant, mais hé, si on est pas prêt à le faire ON LE FAIT PAS.

    RépondreSupprimer

Un petit message ?