Première rentrée scolaire : même plus peur !

by - 11:00

Cet article est destiné aux mamans et papas qui hyperventilent lorsqu'ils pensent à la première rentrée de leur Bébou... On va tenter de respirer un bon coup et de mettre les choses à plat.

Je vous ai parlé de mes angoisses liées à la première rentrée scolaire de Lucas, de mon parcours chaotique et des soucis que j'ai moi-même rencontrés à l'école... Je vous ai également parlé de la visite de l'école en juin dernier qui a viré au cauchemar (j'vous en raconte des choses...).
J'étais totalement déboussolée après ce rendez-vous. J'avais espoir d'en ressortir apaisée, rassurée, prête à franchir ce cap plus sereinement. Finalement et bien que je redoute cette étape depuis la naissance de Lucas, je n'ai jamais eu autant d'inquiétudes qu'en étant "au cœur de l'action". 

Comment va-t-il faire sans moi ? Va-t-il pleurer ? S'il tombe, est-ce que quelqu'un va s'assurer qu'il va bien ? Va-t-il changer ? S'il a soif, est-ce qu'on va s'occuper de lui ? Réussir a-t-il à s'intégrer ? Que vais-je faire sans lui ? Les institutrices pensent-elles bien à fermer le portail à clé ? Les enfants seront-ils gentils ? Et s'il fait une colère ?

En gros, TOUT était prétexte à me coller l'angoisse... Mais vraiment tout. Puis les semaines sont gentiment passées et ma vision des choses a *Dieu soit loué* bien évolué depuis. Je ne sais pas par quel miracle j'ai réussi à voir les choses sous un autre angle mais j'ai réussi à dédramatiser la situation. 

J'ai essayé de réfléchir de façon rationnelle et j'ai fait les constats suivants : 

* L'école, ce n'est pas le bagne, il ne faut pas déconner non plus hein !
* Cette étape est (quasi) obligatoire dans la vie d'un enfant; "obligatoire" mais surtout nécessaire...
* Je vais avoir un peu plus de temps pour pouvoir travailler, pour concrétiser mes projets professionnels (et sans Peppa Pig dans les oreilles, je suis certaine que la productivité est très différente).
* La communauté c'est bien aussi ! Surtout pour un enfant unique, les règles sont différentes.
* Il sera à l'école de 8h45 à 11h30, soit à peine t.r.o.i.s heures... Je le récupère ensuite.
* Je vais peut-être me faire des copines à "l'heure des mamans", qui sait ?
* Les institutrices sont des professionnelles et savent faire leur travail, en toute sécurité.
* J'habite à deux minutes à pied de l'école maternelle, s'il y a le moindre souci, j'arrive dans la seconde.
* Les vacances scolaires sont fréquentes.
* Je vais me retrouver seule pour la première fois depuis 3 ans et deux mois (je n'ai jamais quitté mon fils depuis sa naissance).
* Il va évoluer, grandir, découvrir et apprendre.
* Ce n'est pas parce que j'ai mal vécu ma scolarité qu'il va avoir le même parcours.
* Il va devenir plus autonome et c'est capital pour son développement.
* Et surtout, je dois tout faire pour ne pas lui transmettre mes angoisses (pas forcément justifiées, en plus...).

Finalement, si on fait une synthèse de tout cela, il n'y a quand même pas mort d'homme... C'est un précieux privilège que d'avoir accès à tout cela si facilement. Évidemment, c'est difficile de laisser l'amour de sa vie entre les mains d'inconnus... mais le fait d'avoir soulevé tous ces points extrêmement positifs m'a aidé à voir les choses complètement différemment. Je suis heureuse qu'il aille à l'école, pressée qu'il découvre, apprenne puis me raconte. Il est temps pour lui de devenir un petit écolier et moi, la maman d'un grand garçon...

C'est bon, je suis prête.

You May Also Like

7 commentaires

  1. Quel remise en question ! Bravo. J'aime cette vision :) Mon fils rentre aussi en PS la semaine prochaine mais mes angoisses sont différentes, cela fait 3 ans qu'il va à la crèche. (Le laisser à 2mois 10h par jour je t'explique pas comme j'ai pleuré ! mais j'ai aussi pleuré le dernier jr de crèche car il était tellement bien la bas.....)
    Tu vas le voir heureux et tes angoisses seront bien loin. Il aura des copains, il apprendra plein de belles choses et tout se déroulera comme sur des roulettes. Tu vas découvrir le temps pr TOI et ça se trouve tu trouveras que les vacances reviennent trop vite. Mais ce n'est pas pour ça qu'il ne sera plus ton petit homme et que tu ne l'aimeras plus et surtt qu'il ne t'aimera plus . C'est une grande étape comme il y en aura encore bcp. Plus tu l'aborderas sereinement plus Lucas sera détendu et même s'il y a des larmes les premiers jour c'est NORMAL :) J'ai hâte d'avoir ton retour sur cette première journée pour me sentir moins seule !

    Emiloucha

    RépondreSupprimer
  2. ne t'attend pas a ce qu'il te raconte par contre... la seule réponse que tu risques d'avoir quand tu lui demanderas ce qu'il a fait aujourd'hui ést "je sais plus" alors qu'il sortira juste de l'école. c'est rageant mais c'est comme ça. tu vas le mettre seulement le matin pendant combien de temps?

    RépondreSupprimer
  3. Premiere fois que je commente mais c'est un sujet qui me parle bcp. J'avais à peu près les mêmes angoisses que toi pour mon fils. Et finalement il vient de terminer sa maternelle et entre en cp la semaine pro �� il y aura sûrement des pleurs des bobos dans la cour mais il y aura surtout les copains et copines les apprentissages et tout ce qui ouvre nos enfants aux autres Néo est fils unique et il est très content de retrouver son ecole la semaine prochaine et rassure toi il est toujours aussi câlin avec moi mais de moins en moins devant l'école ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup <3 tu as raison, il a pleuré quelques jours et maintenant ça va déjà mieux, il a même une amoureuse...

      Supprimer
  4. Et dis toi qu'au final entre 8h45 et 11h30 tu ne verras pas le temps passer et tu n'auras même pas le temps de faire tout ce que tu avais à faire !

    RépondreSupprimer
  5. La première rentrée scolaire d’un enfant est définitivement angoissante, surtout pour les parents, mais tu as fait ce qu’il fallait en soulevant ces points positifs.

    RépondreSupprimer

Un petit message ?