Ne plus comparer les enfants...

by - 12:18

Lorsque vous devenez parents vous démarrez sans même le savoir (ni le vouloir) une compétition avec certains parents.

Deux options : soit vous êtes de ceux qui disent "oh ton fils ne marche pas encore ? Le mien marchait déjà depuis 3 mois quand il avait son âge ! Et il parlait aussi. C'est bizarre qu'il soit en retard comme ça, non ?"
Soit vous êtes ceux qui disent "Ne t'inquiète pas, ça va venir. Je ne connais aucun adulte qui marche encore à quatre pattes."

En gros, soit vous êtes bienveillant et rassurant, soit vous êtes plutôt du genre angoissant et compétitif...

Seulement, un enfant ne peut pas évoluer, s'éveiller et grandir selon des chiffres, des courbes... Il s'agit de moyennes qui permettent de déceler des soucis sérieux mais ce n'est pas pour autant que tous les enfants vont au même rythme. Chaque enfant est différent, même dans une fratrie ! Alors pourquoi les comparer ? 

Pourquoi commencer si tôt à pointer leurs différences, leurs "points faibles" ? 

Je suis adepte de la stimulation positive. Pour moi, chaque nouveauté se fête, se félicite chaleureusement, se récompense et s'admire. 

Alors que beaucoup d'enfants de son âge parlaient déjà, mon fils commençait seulement à dire quelques petits mots. J'ai eu droit à des réflexions très angoissantes "mais il est peut-être autiste ? Sourd ? Hyperactif ?"... 
Réflexions qui ont fini par me faire douter... Alors que j'étais convaincue qu'il n'était juste pas prêt, j'ai commencé à m'inquiéter, à lui parler sans arrêt, à le stimuler beaucoup trop, à aller voir plusieurs médecins, à lire des centaines d'articles...



Alors qu'on fond de moi je savais qu'il n'avait pas de soucis particuliers, j'ai laissé ces gens angoissants m'angoisser. Heureusement, après quelque temps j'ai retrouvé mon œil positif et j'ai décidé de faire "à ma manière", selon MES idées, MES certitudes. Peu importe qu'il parle plus tard que le voisin, que son cousin ou que le fils du médecin. C'est mon fils et il est unique, comme tous les individus de cette planète. 

C'est bien d'être prudent, il le faut. Mais il faut s'inquiéter lorsque les choses nous semblent curieuses à nous, pas à des gens qui passent leur temps à comparer les "capacités" et "exploits" des tous petits.

Je suis de ces parents qui diront bravo et feront un beau cadeau à leur enfant lorsqu'il aura 7/10 à un contrôle difficile plutôt que ce ceux qui lui diront "tu aurais pu avoir 10."... C'est comme ça. La stimulation positive rend leurs progrès magiques ! C'est une fête et ils aiment ça, ça leur donne une confiance en eux terrible. Et vous savez qu'on en a besoin lorsqu'on grandit...

Aujourd'hui Lucas devient propre tout doucement, il ne mange rien, rien, rien, il parle de mieux en mieux, il aura trois ans le mois prochain, il connaît l'alphabet en majuscules et en minuscules, il est toujours aussi brusque, il sait lire des mots de deux lettres, il ne sait pas retirer ses chaussettes, il compte jusqu'à 20 et surtout, surtout, surtout : il est heureux, pas en retard, pas en avance, il est juste lui !

Et mon dieu que je suis fière... 

J'ai hâte de vous lire, d'avoir votre point de vue à ce sujet <3

You May Also Like

9 commentaires

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi chaque enfant avance à son rythme et les chiffres ne sont que des moyennes pour déceler certains problèmes. Alors arrêtons de comparer nos enfantS et encourageons les lorsqu'ils arrivent qqch tout en restant dans la juste mesure.
    Par contre je nuis pas d'accord avec toi sur le fait de récompenser un enfant par un cadeau quand il réussi à l'école . Un enfant doit comprendre que lorsqu'il réussit c'est pour lui, pour son bien, pour sa connaissance et sa culture, pour son avenir et non pour avoir un jouet ou autre. Je le vois malheureusement dans mon métier beaucoup d'enfants ne voient dans la note que le moyen d'avoir un cadeau et non comme le fait d'avoir appri des choses et c'est bien dommage.

    RépondreSupprimer
  2. Laura, j'ai juste envie de t'applaudir et te partager un max ton article. Parce que depuis que mon fils est né, les commentaires vont bon -train, les comparaisons avec d'autres enfants aussi et je DETESTE cela. Et à force comme toi, je doute et puis je redeviens la mère positive. Mon fils à quasi 17 mois, ne marche pas, parle très peu, mais je m'en fiche je le vois évoluer, il est unique je l'aime et je suis fière de lui. Merci Laura de parvenir à mettre en mots ce que je suis incapable de dire.
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ton article! Je suis entierement d'accord avec toi!! Marre des comparaison. Ma fille est tout juste propre (elle vient d'avoir 3 ans) et s'etait sans arret dès ses 2 ans ("moi la mienne etait deja propre", "ah elle porte encore des couches" etc...) Et puis "oh on ne comprend pas très bien ce qu'elle dit".... grrrr mais foutez leur la paix à ces enfants et qu'on les laisse grandir à leur rythme, ils n'en seront que plus heureux!

    RépondreSupprimer
  4. Super article! Effectivement, rien ne sert de courir les médecins, les "normes" pour le langage, la marche sont très larges avant que ca devienne inquiétant.
    Je suis tout à fait d'accord avec toi, sauf pour la partie où tu donnerais un cadeau à ton fils parce qu'il a 7/10. Ca m'a rappelé un copain en primaire qui avait un cadeau de ses parents à chaque fin d'année parce qu'il passait dans la classe supérieure. Déjà à l'époque j'avais trouvé ça surprenant! ;) Claire

    RépondreSupprimer
  5. Comment ça, ton fils "ne mange rien, rien, rien" ?

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord dans l'ensemble : il ne faut pas entrer dans une compétition.
    Mais un regard extérieur peut aussi être utile. Pour les parents, leur enfant est le plus beau donc ils ne sont pas objectifs. Et si c'est leur premier enfant, ils manquent de repères même s'ils se documentent.

    Si leur enfant (né au début de l'année) est le plus petit de sa classe alors qu'il est le plus âgé, il est peut-être judicieux de se poser des questions.
    Si leur enfant lit de très près comparé aux autres, il est peut-être myope.
    Si leur enfant prononce toujours mal par rapport à ces petits camarades, même si son langage enfantin fait fondre les parents, ils doivent le rectifier tout de suite pour éviter l'orthophoniste plus tard...

    Le retard est toujours très dur à rattraper, il vaut mieux déceler et corriger le plus tôt possible. Donc un regard extérieur peut aider.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cet article nos enfants sont uniques

    RépondreSupprimer
  8. bravo Laura , vous semblez être une maman top ! Comme j'aurais aimé être félicitée lorsque j'ai été ( seulement ) 2ème avec 9,5/10 de moyenne en CM2 au lieu d'être ( énormément ) grondée parce que 1ère auparavant !!!! ça laisse des traces et n'encourage pas la confiance en soi !!!(cela date de 50 ans et j'ai l'impression de le vivre en l'écrivant !!!

    RépondreSupprimer
  9. Je suis d'accord avec toi sur le principe. Mais ne nous voilons pas la face, toutes les mamans comparent leurs enfants, moi (j'avoue) et toi aussi. Je te suis assidument sur Snapchat et je peux te dire que quand tu parles des autres enfants de l'école, de leur comportement, tu fais insidieusement des comparaisons. De la même manière quand tu termines ton article en écrivant ton fils sait faire telles ou telles choses, tu envoies un certains messages aux autres parents... Après, je suis d'accord avec toi sur le fait de ne pas mettre de pression sur nos enfants, de ne pas leurs transmettre nos angoisses de parents.

    RépondreSupprimer

Un petit message ?