Mésaventures d'une fille à phobies

by - 15:56

Phobie (n.f) : crainte angoissante et injustifiée d'une situation, d'un objet ou de l'accomplissement d'une action.

On me connaît et parfois même, on m'aime pour ça !
Je suis une fille qu'on pourrait qualifier de "phobique", j'ai rapidement et surtout, facilement les jetons. Des phobies, tout le monde en a sauf que les miennes sont... comment dire, improbables ? Démesurées ? Je ne sais pas.

Ce que je sais c'est que j'ai un facteur malchance assez important... Allez, je vous explique !

Père Castor, raconte nous une histoire.

Ma rencontre avec le pigeon 

Je n'ai jamais rien eu contre les volatiles, à partir du moment où ils ne s'approchaient pas trop de moi. Malheureusement, mon destin est un sacré déconneur ! 
Je vivais chez ma maman, j'étais seule ce soir-là et j'avais décidé d'installer les décorations de Noël. J'accroche, je déplie, je colle... Puis je tombe sur un mini sapin que je décide d'installer dans ma chambre, près de mon lit - j'aurai dû me douter qu'une idée aussi débile allait forcément m'attirer des embrouilles - histoire de parfaire l'ambiance.

Il commence à se faire tard et je décide d'aller me coucher (attention, tout va m'échapper et partir en vrille dans 3, 2, 1...). Je tire mon volet et un énorme pigeon me tombe sur le coin de la tronche, je panique, hurle, agite les bras dans tous les sens en courant et claque la porte de ma chambre en lançant, à bout de souffle "oh putain, oh putain je vais crever".

J'avale une dizaine d'anxiolytiques, manque de faire trois arrêts cardiaques puis je décide de monter une stratégie (ma spécialité en cas de situation extrême : monter une stratégie qui sera inévitablement foireuse). 

Les données : - maman absente / pigeon dans la chambre / volet fermé / panique de l'extrême 

La solution : - ouvrir le volet / laisser sortir le pigeon 

Ma solution : - écouter le pigeon / prendre un calmant / se munir d'un balai / ouvrir la fenêtre de la salle à manger / tenter d'atteindre la fenêtre de ma chambre avec le balai pour ouvrir le volet par l'extérieur (au 4ème étage, c'est plus drôle) / attendre que le pigeon s'envole / et surtout, prendre un calmant 

L'histoire aurait pu se terminer comme ça, c'était déjà suffisamment anxiogène pour une flippée comme moi. Mais non ! Je vous l'ai dit, le destin me malmène.

Après avoir frôlé la tendinite et l'asile (imaginez le spectacle pour les voisins d'en face : une dingue qui tente d'ouvrir un volet avec un balai à bout de bras... Même moi j'aurai trouvé ça curieux), j'ai entendu un brouhaha terrible dans ma chambre. Une heure plus tard j'ai tenté une approche et j'ai constaté que le pigeon était enfin sorti ! 

Je me suis couchée victorieuse, traumatisée mais victorieuse. En revanche, je me suis réveillée assez brutalement à cause d'un bruit bizarre... Le pigeon avait passé la nuit ENTIÈRE à moins d'un mètre de moi, planqué dans mon mini sapin de Noël. 

Quand je vous dis que le sort s'acharne...

La théorie de la libellule 

Je n'avais jamais croisé de libellule de ma vie, j'ai peur de tous les insectes mais celui-là, je ne l'avais vu que dans Winnie L'Ourson, pas de quoi hyperventiler... 

Une belle journée d'été, alors que j'étais tranquillement en train de faire cuire des pâtes dans ma cuisine, je décide d'ouvrir la porte-fenêtre qui mène sur le jardin (oui, j'ai déménagé ! Faut suivre hein...). 

Je cuis, j'égoutte, j'assaisonne... (hystérie dans 3, 2, 1...). Tout à coup, j'entends un bruit démentiel dans le salon. Je lâche mes pâtes, je me dirige vers le salon et là, j'aperçois une libellule énorme qui n'avait rien à voir avec celle de Winnie L'Ourson (bande de menteurs). Je réagis exactement de la même manière que pour le pigeon : panique, cris, danse folklorique et cavalcade. Au passage j'attrape mon fils et je me retrouve coincée dans le jardin, sans téléphone, avec un bébé de 3 mois dans les bras. Devinez ce que j'ai fait... une stratégie, encore.

Les données : - libellule mutante dans salon / mari au travail / bébé dans les bras 

La solution : - ouvrir la fenêtre / chasser la libellule 

Ma solution : - option nº1 : hurler pour que les voisins viennent / leur demander de casser la fenêtre, d'entrer et de capturer le monstre / option nº2 : lui foncer dessus en criant comme un guerrier barbare avec : un balai (récurant), un bébé et une tête de dingue - pour l'impressionner bien sur.

J'ai pris une grande respiration, mon courage à une main (de l'autre, j'avais mon bébé) et j'ai foncé sur elle comme une furie en hurlant. La scène était... dramatique. Même elle a dû se marrer.

Après avoir fait une épreuve digne de Koh Lanta, elle s'est échappée grâce au ciel et j'ai réussi à reprendre mes esprits.
Malheureusement, le message était passé... Elles se sont relayées pour faire de mon jardin un repère à libellules et me terroriser chaque jour que Dieu fait.

Alors voilà ! Je suis une fille à phobies MAIS j'ai des circonstances atténuantes. Le destin, la vie, le Dieu des pigeons et des libellules a décidé de me foutre la trouille et moi, je suis bon public ! 

J'ai des phobies et c'est même pas de ma faute.

Dis, t'as des phobies à cause du destin toi aussi ? Allez, raconte <3

N’hésitez pas à me dire si ce type d'article vous plaît en commentaires, que je sache si je dois prendre des notes lors de mes petites aventures ;)

You May Also Like

46 commentaires

  1. Trop drôle ! J'adore !!! Et l'histoire pour la phobie du saucisson c'est quoi :D ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le saucisson, c'est inexplicable. Je ne saurais même pas te dire pourquoi j'ai peur, la seule chose que je sais c'est que cela m'angoisse au plus haut point lol

      Supprimer
  2. Les phobies sont des peurs qui ne sont pas maîtrisables et bien souvent pas si infondées que ça ^^ avoir peur de quelque chose, c'est une chose mais être phobique, c'est une (attention gros gros mot) "maladie"... Je comprends tout à fait que tu puisses avoir des phobies, je suis moi-même claustrophobe et ophiophobe... Autant te dire que la simple vu d'un serpent (et depuis 2/3 ans par extension de tout animal/insecte rampant) à la TV me terrifie, me dégoûte et me fait adopter un comportement absolument ridicule. Même écrire le mot "serpent" ou le dire me file la trouille xD c'est pour dire ! Du coup, je te soutiens dans tes phobies peu orthodoxes parce que je sais que c'est pas forcément évident au quotidien ;) mais ton article m'aura fait rire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, contrairement à une simple peur la phobie est incontrôlable !!!

      Supprimer
  3. Je te rassure tu n'es pas seule ! Je déteste les pigeons, et le destin a décidé de m'en envoyer un, mal en point qui plus est (plein de sang sur lui) dans la salle de classe, en plein cours avec une classe de seconde. Les filles devant paniquées, les garçons au fond qui fond les malins et moi ... qui fait cours tant bien que mal sur un micro bout de tableau, car la pauvre (vilaine) bête s'était réfugiée dans un coin, et ne bougeait pas trop étant donné son état. Vers la fin du cours, il a eu un regain d'énergie et a sauté sur mon bureau, du coup je me suis réfugiée vers la sortie, et finalement il a réussi à sortir tout seul. Je te laisse imaginer que j'en ai entendu parler de cette histoire ! (" hé madame, fermez bien la fenêtre, on sait jamais!)
    J'ai aussi peur des papillons, ce qui fait beaucoup rire mon copain qui ne me manque pas de me charrier à grand coup de " oh regarde, un papillon carnivore!". En fait, j'ai peur de quasiment tous les insectes, qui décident de me prendre pour cible du coup : pour preuve, l'abeille qui m'a piqué 2 fois dans le dos dimanche dernier alors que j'étais assise tranquillement dans la voiture !

    Signé Virginie, alias Vii Vee, phobique solidaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous faites des fautes aussi sur les bulletins ? C'est dommage pour une prof...

      Supprimer
    2. Tiphaine (@bigoudille)24 juillet 2015 à 16:49

      J'ai aussi la phobie des papillons ... Je me sens moins seule ... ;)

      Et pour Anonyme, les fautes d'orthographe cela peut arriver à tout le monde, par contre assumer ses commentaires et mettre son nom vous devez pas connaître ^^

      Supprimer
    3. Merci Virginie pour ton témoignage, j'ai bien rigolé. En ce qui concerne le commentaire sur les fautes d'orthographe, je trouve cela malvenu. Nous ne sommes pas ici pour écrire un livre, mais pour rigoler et partager, les erreurs arrivent.

      Supprimer
  4. Moi, j'ai la phobie du vomit (oui oui) et la phobie de l'inconnu. Dès que je dois aller/rouler à un endroit où je connais pas ça m'angoisse et me met dans des états pas croyables, c'est trop fou !

    Perso, j'adore ce genre d'articles j'ai bien ri donc avec plaisir pour d'autres!
    A ton calepin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La phobie du vomi, je l'ai aussi (c'est grâce à toi d'ailleurs que j'ai sû que ça avait un nom!... que j'ai oublié d'ailleurs XD). Surtout la phobie de vomir en fait.

      C'est pas une phobie pour moi mais moi aussi je stresse à mort quand je dois aller à un endroit inconnu. Au moins en voiture il y a les GPS, sans ça je serais jamais sortie de ma ville je crois!

      Supprimer
    2. Avec grand plaisir Pauline !! :D

      Supprimer
  5. Moi aussi je suis une grosse phobique pigeons, insecte à part les coccinelle et les gendarme aller les fourmi ça passe aussi mais c tt mm un papillon me rend malade bref
    Un jour je.suis aller dans une maison pour ouvrir les volet (propriétaire en vacance) en rentrant g entendu un bruit bizarre (j étais tétanisé) horreur une chauve-souris qui voulais sortir (g encore envie de pleurer tellement ct horrible) bon moi aussi ça a pris du temps mais g réussi à ouvrir un volet et une fenêtre et suis répartit jusqu'au lendemain. Sinon une fois aussi à 1 h du matin une araignée que dis je une tarentule g marché 15 min pour aller chercher ma copine pour venir la tué bon elle m'a fais dormir chez elle il faisait nuit et froid donc bon... Le lendemain on la retrouvé elle la sorti
    Enfin je.comprends tt à fais ta peur 😱

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quelle horreur histoire de la chauve-souris, je pense que j'aurais fait un arrêt cardiaque.

      Supprimer
  6. J'adore ce genre d'articles! Ça me fait penser à une histoire qui m'est arrivée il y a quelques années. Tu vas peut-être te sentir un peu moins seule :P

    J'étais assise dans le salon chez mes parents et je regardais l'émission «Un tueur si proche» (une émission policière. Je me souviens même de l'épisode qui jouait) en râpant du fromage parmesan (souvenir très précis ahah). Soudainement, j'aperçois du coin de l'oeil une tâche noire bouger devant la fenêtre. Je me rends compte qu'il y a un genre de gigantesque criquet noir (première fois que j'en voyais un) qui se promènait sur le dessus de la toîle pare-soleil! Je fuis le salon en courant (en apportant le parmesan, pas question d'y retourner :P). Le problème, c'est que chez mes parents, c'est à aire ouverte. Il n'y a pas de porte pour le salon. Il était environ 16h, mes parents allaient arriver du travail vers 17h15. Je devais guetter l'insecte durant tout ce temps, je ne voulais pas la perdre de vue le temps que quelqu'un ait le courage de s'en occuper. Je suis donc allée chercher mon frère qui était dans sa chambre (il déteste les insectes encore plus que moi, donc pas d'une grande aide), et on s'est placé dans le cadre de porte (ouais, il y a un cadre de porte mais pas de porte :P). Moi avec la tapette à mouche (tellement inutile avec la grosseur de ce criquet), mon frère avec le balai. On a attendu comme ça un bon moment, gardant un oeil sur le criquet et l'autre sur la télé (le temps était long sinon). J'étais stressée, j'avais peur qu'elle me vole dessus ou fasse un mouvement brusque, mais elle semblait juste se promener dessus et derrière la toile. Un moment donné, mon frère décide "d'aller voir quelque chose sur son ordi 2 secondes", me laissant seule et m'abandonnant avec l'insecte. À un moment, je relâche mon attention et je regarde la télé un peu trop longtemps... quand je me suis retournée vers la toile, LE CRIQUET AVAIT DISPARUUUU !!!!!!!!! Après 45 minutes de surveillance continue, on venait de perdre le maudit criquet. On est quand même resté dans le cadre de porte (mon frère avait fini par revenir) jusqu'à temps que mes parents reviennent du travail. On leur raconte toute l'histoire, et malgré leur recherche, on a JAMAIS revu le criquet ... honnêtement, je ne sais pas comment il est entré (ou sorti??), parce qu'on a des moustiquaires dans toutes les fenêtres. Mes parents ont dit que le criquet devait être dehors et qu'on avait mal vu, mais mon frère et moi on est tous les deux certains qu'il était bel et bien à l'intérieur. Bref, il n'y a pas vraiment de conclusion à cette histoire puisqu'on l'a perdu. Je sais pas si j'ai vraiment la phobie des insectes, mais je les trouve tous dégoutant (j'ai déjà failli faire un accident d'auto parce qu'il y avait une coccinelle sur la fenêtre côté conducteur) et c'est vraiment difficile de gérer ma réaction face à eux.

    Pour les oiseaux, je les aime bien, peu importe leur taille. Par contre, ne me parle pas de grenouilles (OMG, j'en fait des cauchemers parfois) ou de poissons, parce que ça, je crois que c'est une phobie pour vrai!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais pu écrire cette histoire, je suis morte de rire mais je sais à quel point cela peut être terrifiant. Quelle angoisse !!!

      Supprimer
  7. Moi je n'aime pas tout ce qui vole, rampe, glisse ... tout quoi ! le pire étant les araignées, je peux devenir hystérique, même si en toute honnêteté j'ai fais des progrès et j'essaie désormais de les tuer ! mais ça me demande un grand courage et un grand sang-froid.
    Sinon je me souviens de 3 cas particuliers : en fermant le volet je me suis pris une salamandre sur la tronche, je crois que je n'ai jamais aussi vite couru/hurlé.
    En secouant les draps j'ai aussi secoué une méga sauterelle qui a paniqué et sauté de partout : même réaction : couru/hurlé !
    Heureusement pour ces fois, je n'étais pas seule.
    Et le dernier date d'il n'y a pas si longtemps, en voulant ranger le linge sec de mon étendoir, je me suis une nouvelle fois retrouvée nez à nez avec une sauterelle ! Sauf que cette fois, personne pour me sauver ... j'ai hurlé, j'ai couru, j'ai fermé la porte (heureusement que ce n'était pas dans le salon ...) et j'ai attendu !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK, apparemment tu es aussi malchanceuse que moi. Cette nuit, j'ai vu une araignée de la taille de ma main (j'exagère légèrement) j'ai failli perdre la vie. Merci pour ton témoignage <3

      Supprimer
  8. J'ai bien ri en lisant cet article et j'aimerais lire encore d'autres de tes mésaventures !
    Et surtout, je me sens moins seule ! J'ai plusieurs phobies moi aussi, dont les insectes, quels qu'ils soient (par chance je n'ai jamais vu de libellules dans le jardin de mes parents) et je me souviens qu'une fois (toujours chez mes parents) j'avais réussi à trouver une sauterelle dans la salle de bain ! Aucune idée de comment elle était entrée et sortie, mais autant dire que j'ai fui la salle de bain plusieurs jours (il y a une salle de bain au rez de chaussée bien entendu ^^). Pareil une fois aussi j'avais trouvé une mante religieuse à ma fenêtre (toujours chez mes parents)... Autrement j'ai la phobie des chiens, chose assez handicapante dans la vie de tous les jours, d'autant plus que je les attire systématiquement :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, j'adore écrire ce genre d'article. Et en lisant ton témoignage, j'ai impression que tu n'as pas beaucoup de chance non plus lol !!

      Supprimer
  9. "Libellule mutante dans salon" hahahaha
    Personnellement je suis ichtyophobe, ce qui signifie que j'ai la phobie des poissons ; je ne sais pas particulièrement d'où ça me vient mais j'ai horreur de ces trucs-là, leurs yeux sans paupières et leur bouche (le pire étant celle des Carpes Koï) me font vraiment flipper !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, j'avoue. Les poissons ne sont pas vraiment rassurants non plus, mon fils en avait deux, ils sont malheureusement morts mais c'est mon mari qui s'en occupait car j'étais incapable d'y toucher. Je m'enfermais pendant qu'il s'en occupait :)

      Supprimer
  10. Coucou ton article est super j'ai adoré! :)
    Personnellement j'ai la phobie des chiens! Quand j'en vois un je me mets dans tout mes états et c'est à la fois incontrôlable et tellement terrifiant pour moi !
    Mais mes proches ne comprennent pas ils disent souvent que j’exagère alors que non pas du tout ! Et quand il y'en a un qui passe à côté de moi je me dit que je préférerais être morte que de voir et d'approcher ça...

    http://ladouceplume.blogspot.fr/
    nancy :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends carrément, et je déteste les gens qui se permettent de juger nos peurs. Au niveau des chiens, est-ce que tu as peur des gros uniquement ou aussi des petits ?

      Supprimer
  11. Tu m'as fais trop rire avec ton histoire du pigeon!!!
    Moi j'ai une liste longue comme le bras de phobies!!!
    En premier sans hésiter les araignées, sérieusement je hurle, je pleure et il me faut dix piges pour réussir soit à la tuer soit la noyer sous la bombe entière d'insecticide!!! Je te laisse imaginer la scène quand mon ex mari s'amusait à prendre l'araignée dans ses mains pour me courir après dans l'appartement!!!
    Sinon j'ai vraiment un très gros problème avec les médecins : le fameux syndrome de la blouse blanche!!! D'ailleurs je ne peux pas aller chez le dentiste rien que d'en parler ou de voir un reportage à la tv je me mets à pleurer et hyperventiler. Ma mère a eu la honte de sa vie avec moi chez le dentiste je lui ai fais tout voir là bas : hurler, m'accrocher à la porte de la salle d'attente, me relever du siège en plein examen et j'en passe. En gros je suis un peu comme mister T et sa peur de l'avion, il faudrait m'assommer pour qu'un dentiste s'approche de ma bouche.
    Ca me fait penser qu'une fois une libellule est venue se perdre dans la vitrine du magasin où je bossais, elle était magnifique mais bizarrement elle m'a fait flipper. J'ai eu un mal fou à la faire sortir!!
    Hâte de lire la suite de tes aventures!!
    Perso j'aime bien lire tes mésaventures, ça me fait bien rire!!!
    Bon courage pour la fin de l'été ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, c'est légitime. Le dentiste fait peur à quasiment tout le monde, je ne connais personne qui n'angoisse pas à l'idée d'y aller. Merci pour ton témoignage, j'ai adoré <3

      Supprimer
  12. Très sympa ton article, j'ai adoré le passage avec le pigeon !
    Deltreylicious

    RépondreSupprimer
  13. laurine ( instagram lauriils )16 juillet 2015 à 19:42

    J'ai la phobie des avions / hélicoptères... Des que j'en entends le moindre bruit je cours partout comme une folle à regarder dans le ciel où cet avion / hélicoptère se trouve. Du moment que je ne vois pas sa trajectoire, je panique comme une dingue de peur qu'il s'écrase sur moi. Je peux te dire qu'avec le défilé du 14 juillet ce n'était pas la fête du tout lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, le 14 juillet doit être pour toi une journée cauchemardesque. Merci pour ton petit mot.

      Supprimer
  14. Le coup du pigeon m'a tué de rire. Tu es vraiment excellente Laura. Personnellement j'ai peur de tout insectes également, mais le pire reste les araignées. Si j'ai le malheur d'en voir une, je saute partout, hurle et je fini en pleure. C'est vraiment horrible...

    J'ai aussi la phobie des poules. Je suis incapable de m'en approcher, je trouve ça ignoble et ont une tête de méchantes mdr. En fait, mon grand-père à un poulailler et une fois (j'étais petite donc traumatisée) il y en a une qui a commencé à voler pour venir foncer sur ma tête.... *pleure* ! Enfin quand j'y repense c'est drôle, mais franchement je déteste ça.

    Pour sortir du contexte animal, j'ai la phobie de mourir en voiture (ou de perdre mes proches dans un accident de la route) et ça me pourrie la vie chaque jours. Je ne peux pas faire une journée sans y penser. J'ai toujours peur que mes proches ne me voient plus soudainement, qu'ils soient malheureux à cause de ça... Ca me met très mal à l'aise à chaque fois et j'ai vraiment peur de ça. C'est bête car on doit y passer, tous, mais je ne suis pas bien face à ça.

    Enfin bref... voilà mes phobies haha ! Je dis oui pour d'autres articles :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton témoignage. Je comprends ton angoisse des poules, elles ne sont pas très rassurantes. Avec plaisir pour d'autres articles dans ce style, je me régale.

      Supprimer
  15. Je ne peux que comprendre, j'ai la phobie des pigeons moi aussi ! (L'un s'est accroché dans mes cheveux lorsque j'étais enfant et depuis, c'est mort...) Je me suis reconnue dans ta description, et j'ai frissonné en imaginant passer la nuit avec l'un d'eux dans ma chambre... Le pire, c'est que j'ai vécu 35 ans à Paris, donc pas simple à gérer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le cauchemar. À ta place, je serai traumatisée aussi.

      Supprimer
  16. Ah oui ! Trop bien raconté !
    Encore !
    Encore !

    RépondreSupprimer
  17. Je suis hémétophobe, ou la phobie de vomir, ce qui peut créer des situations très cocasses voir parfois dramatiques, avec de violentes attaques de panique, j'ai aussi très très peur des abeilles et autres charmantes guêpes, tu peux me voir hurler et courir comme une malade, du grand art ^^

    Merci pour cet article, j'ai beaucoup ri!

    http://paulynagore.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais déjà lu ça sur ton compte Twitter et j'imagine que ça doit être très dur à vivre... Pour la grossesse tu le sens comment ?

      Supprimer
  18. J'ai bien ri en lisant ton article. Ca fait plaisir de voir des gens rirent d'eux mêmes et des réactions stupides qu'on peut avoir dans ces cas là. Je crois que je détiens la palme de la phobie à la con. J'ai peur de ce qui éclate. Donc pétard, feux d'artifices et ballons de baudruche. Le problème, c'est que j'étais directrice de centre de loisirs.
    J'ai toujours réussi à éviter les activités avec des ballons en utilisant de super prétextes type "non mais c'est juste du plastique, ça va complétement à l'encontre de la démarche écolo du centre". Mais un jour, je n'ai pas eu le choix, j'ai du laisser mes animateurs faire une activité avec des ballons. Heureusement, ils étaient dans un gymnase éloigné du centre. Je me suis donc dit que les enfants allaient tout éclater là bas. Le problème c'est que mes animateurs ayant écouté mes blabla sur le plastique et l'écologie se sont dit qu'il valait mieux les garder pour les réutiliser. Et je me suis donc vu revenir 20 enfants de 4 ans tenant fiérement leurs ballons. Et encore pire, les déposer par terre pour aller regarder un film.
    J'étais gentiment dans mon bureau quand j'ai commencé à voir les ballons défiler devant ma porte, poussés par une légère brise. Alors là, dans ma tête, je me suis mise à me faire des films. Et si, poussés par le vent, les ballons rencontraient un caillou, tombé d'une chaussure au milieu du couloir et éclatait? Et si la chaleur les faisaient péter? Et si un pigeon passait dans le coin et décider de les attaquer avec son bec?
    Du coup, mes animateurs m'ont vu, pendant un bon quart d'heure, traverser la cour en tenant un ballon à chaque fois, à bout de bras, un peu comme si c'était une bombe, pour aller tous les mettre dans une salle fermée à l'autre bout du centre.
    Bonjour la crédibilité après ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as fait mourir de rire !!! Je suis aussi comme ça et j'ai peur des ballons, le pire pour moi c'est de les gonfler, imagine qu'il explose à ce moment là (!!!!!!)

      Supprimer
  19. Ton article m'a tellement fait rire ! :D Et rassures toi, le coup du balai ne t'est pas réservé !

    J'ai également une peur indescriptible des oiseaux et autres animaux à plumes lorsqu'ils sont près de moi (s'ils se tiennent à l'écart tout va bien) ! J'habitais il y a quelques années près de la gare de Lille et laisse moi te dire que, si tu as peur des pigeons, ne fais pas l'erreur d'y aller :D J'étais constamment stressée d'en voir un sur mon passage... Ils sont tellement habitués à la population qu'ils ne s'envolent qu'à quelques centimètres des gens ! Pas rare donc que je hurle en pleine rue...

    Sinon j'ai peur des insectes et particulièrement des fourmis depuis toute petite. L'idée qu'elles se faufilent partout et que certaines volent me rend dingue !

    Et phénomène un peu plus "lourd" à porter pour moi, j'ai continuellement peur qu'il arrive quelque chose à un de mes proches. Vivre dans la peur, c'est loin d'être marrant :(

    RépondreSupprimer
  20. Je comprends, je fais partie de la team, mais moi j'ai peur du dentiste alors que mon père est dentiste ! Paradoxale ... Et j'ai peur de finir aux urgences pour points de suture, plâtre, opérations, brûlures ou je ne saissais quelle atrocité. Du coup ça me stresse h24.

    Bisous à toi

    RépondreSupprimer
  21. Moi, j'ai peur des pompiers.. Oui oui ça existe :/

    RépondreSupprimer
  22. et la méga libellule qui essaie de passer sous votre porte fermée de la chambre parce que vous n'avez pas eu le courage de la faire sortir du salon ? vous vous croyez dans un film d'horreur et vous pensez que ça n'arrive qu'à vous. il faut le voir pour le croire

    RépondreSupprimer

Un petit message ?