Ces choses qui n'arrivent qu'aux parents...

by - 19:12

Etre parent c'est bouleversant, vous changez tellement lorsqu'un amour de bébé débarque dans votre vie... Après presque deux ans d'analyse je voulais vous parler aujourd'hui de ces faits, de ces situations et de ces choses délirantes qui n'arrivent qu'aux parents. 

Tu as des points communs avec Jeanne D'Arc : pour les gens qui n'ont pas d'enfants, entendre un bébé hurler est tout simplement insupportable. Rassurez-vous, pour nous c'est exactement la même chose ! Lorsque les pleurs durent, durent et durent toute la journée et que le moment où il s'endort enfin est arrivé, ton cerveau n'est plus capable de distinguer le vrai du faux. C'est donc pour cela que plusieurs fois dans la soirée tu stopperas toute discussion en retenant ton souffle et tu diras "c'est lui qui pleure ou moi qui déraille ?" avant de te jeter sur le Babyphone pour constater qu'il dort à poings fermés.

Tu maîtrises ton corps à la perfection : à force de trébucher sur Shaun le mouton et d'atterrir sur Monsieur Patate 10 fois par jour, tu commences à bien maîtriser ton corps dans l'espace. Quand après une colère d'une demi-heure tu réussis à faire dormir ton enfant et que par malheur, tu dois te déplacer dans la maison, tu marches comme seul un parent sait marcher. Tu flottes au-dessus du parquet en essayant de garder l'équilibre avec les deux bras en l'air, tu ne poses plus les pieds par terre, tu glisses... Et tu passes 10 minutes à ouvrir une porte pour t'assurer que la poignée ne fera aucun bruit et qu'aucun grincement ne viendra réveiller ton petit ange.

Tu réagis de manière complètement délirante : quand un enfant tombe, tout le monde panique. Lorsque tu es parent et que ton enfant tombe tu te mets à chanter, à danser, à rire à gorge déployée tout ça pour essayer de dédramatiser la situation afin d'éviter une heure de hurlements. Tu es également la seule personne "sensée" à pouvoir pleurer devant une dent qui perce, un dessin qui ne ressemble pas à grand-chose ou un pot plein pour la première fois...



Tu frôles la mort 30 fois par jour : le cœur des parents est fait pour résister à toute sorte de chocs mais cela n'empêche pas de frôler l'arrêt cardiaque à de multiples reprises. Bébé monte sur la table basse, tombe, se cogne la tête, attrape un verre sur la table, court un peu trop vite, s'étrangle avec un yaourt, a 38.4° le matin, sort un bouton curieux sur la cuisse, tousse, éternue, dort trop, trop peu, transpire, a froid, refuse de manger... bref, toutes les raisons au monde de se torturer. 

Plus rien ne te dégoûte et tu le fais savoir malgré toi : changer une couche en mangeant un sandwich ? Pas de problème. Tu passes la quasi-totalité de ta vie dans les couches sales, les lavages de nez et les divers dégâts engendrés par la gastro-entérite. Sincèrement, si avant tu étais frileuse à l'idée de ramasser une paire de chaussettes sales, aujourd'hui c'est la récréation (quand tu as été aide-soignante en gériatrie c'est encore pire). Et parfois, il t'arrive de ne plus bien faire la part des choses et de raconter ces anecdotes de ta vie quotidienne lors d'un repas familial, tout en sirotant ton verre de vin accompagné d'un toast alors que la moitié de la tablée est déjà devenue toute blanche et s'apprête à partir pour ne plus jamais revenir.

Conclusion : être parent te donne des superpouvoirs, être parent c'est faire partie d'un groupe d'individus bien particulier et certains dialogues ne doivent pas sortir de ce groupe. Être parent c'est aussi une formidable chance, aventure, histoire... Être parent c'est dur, fatiguant, effrayant / enrichissant, comblant, génial. A ceux qui envisagent un jour de faire partie de notre grand groupe, il faut que vous le sachiez, être parent c'est magique...

You May Also Like

8 commentaires

  1. Magique oui! Rho ou bousculer un jouet qui fait de la musique alors qu'il vient de s'endormir...merde tu te liquéfies!!!! Marcher sur ses jouets ma foi... mais alors sur ses petites voitures!!!!! Non mais les chutes de malade!!!! Grrrrr....! Oh oui, le nombre de fois où on frôle la crise cardiaque... et chéri de me dire "vas y détends toi...."

    RépondreSupprimer
  2. Eh ben le mien m'a récemment vomit dans la bouche (bon je le "jetais en l'air") et comme j'inspirais à ce moment la, j'ai tout avalé...Ca picoooooote ^^

    RépondreSupprimer
  3. J'adore, c'est tout à fait ça :)

    RépondreSupprimer
  4. Waouh j'ai adoré ton article. J'étais complètement plongé dans la lecture. Malgré que j'ai seulement 15 ans, j'ai tout de même lus ton article et je les adoré. Ta manière d'écrire me plait beaucoup !
    Bisous xxx

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré ton article ! Et je me retrouve dans certaines anecdotes, sauf pour les couches, je ne m'y fais pas :p

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré ton article, je me retrouve dedans et en plus il m'a émue (en même temps je suis émue dés qu'on parle bébé ou enfant ^^) Tu as vraiment bien résumé la vie de parent ! ^^

    RépondreSupprimer

Un petit message ?