lundi 21 avril 2014

Muffins ou pancakes ? Mes petites recettes Weight Watchers !

Aujourd'hui je ne suis pas là pour vous parler de mon poids (je prépare un article qui y est consacré) mais pour vous proposer quelques recettes vraiment très chouettes car vous avez été nombreuses à me le demander sur Instagram

Ce qui me manque le plus lors d'un régime c'est le sucré... j'ai besoin de manger sucré (qu'il s'agisse de vrai ou de faux sucre, mon estomac est facile à duper). 
Je ne suis pas ce genre de fille qui se contente de déguster sa dernière fourchette de haricots verts avant de se retirer pour "faire une ballade digestive", non. Si je termine mon repas sur du salé je suis frustrée,  je convulse (et me transforme en VRAIE fille au régime, vous savez celle qui pleure tout le temps) en bref, il me manque quelque chose. 

La plupart du temps je mange une jolie pomme ou un yaourt 0% mais de temps en temps j'aime aussi me faire plaisir avec un vrai petit dessert. Voici mes deux recettes préférées (partie sucrée) idéales pour le petit déjeuner, le goûter ou les autres repas si vous êtes comme moi : une gluco-toquée ! 

Muffins à la banane et aux pépites de chocolat au lait 
12 muffins - 3PP/muffin 



200 gr de farine 
20 gr de sucre 
2 petits œufs 
1 sachet de levure chimique 
40 gr de beurre light (39/41% de MG) 
65 gr de pépites de chocolat au lait 
1 cuillère à soupe d'Hermesetas 
2 belles bananes mûres 

Mélangez la farine, le sucre, la levure et les pépites dans un saladier. Écrasez les bananes à la fourchette et ajoutez l'édulcorant liquide, les œufs et le beurre fondu. Mélangez les deux préparations à l'aide d'un fouet et disposez la pâte dans des moules à muffins. Cuire 25 minutes à 200° (à adapter en fonction de votre four et de la taille de vos moules à muffins). 

Pancakes vanillés 
30 pancakes - 1PP/pancake 



220 gr de farine 
1 sachet de levure chimique 
10 gr de sucre 
2 cuillères à café d'Hermesetas 
45 gr de beurre light (39/41% de MG) 
350 ml de lait écrémé 
2 œufs moyens 
1/2 gousse de vanille 

Mélangez la farine, la levure, le sucre, l'intérieur de la gousse de vanille grattée, l'édulcorant et les œufs. Faites fondre le beurre et ajoutez-le au mélange précédent. Ajoutez petit à petit le lait et fouettez la pâte vigoureusement afin d'éviter les grumeaux (si vous avez fait des bêtises vous pouvez toujours passer votre pâte dans une fine passoire). Laissez reposer la pâte 20 à 30 minutes avant de faire cuire les pancakes dans une bébé-poêle antiadhésive. 

Voilà mes Coquillettes, j'espère que ces deux premières recettes vous plairont autant qu'à moi. N'hésitez pas à me donner votre avis après dégustation. On se retrouve dans quelques jours pour la partie salée avec un risotto à la tomate, une scandaleuse pizza et une délicieuse salade de pâtes... Weight Watchers, bien entendu !

Retrouvez mes plats chaque jour sur Instagram (où nous fêtons aujourd'hui les 6000 abonnées - le royaume des Coquillettes deviendra grand - par ici : leblogdelaura

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 7 avril 2014

Qui de Rimmel où Benefit sera le grand champion des correcteurs ?

J'ai décidé de comparer mes deux correcteurs préférés, je n'utilise qu'eux à tour de rôle bien qu'ils soient très différents, tant au niveau du packaging que de la texture ou de l'application... Et c'est parce qu'ils sont les meilleurs (selon moi) mais aussi à cause de leur grande différence de prix que j'ai décidé de leur faire passer plusieurs épreuves. Comme ils agissent tous les deux sur les cernes, les imperfections et les rougeurs on peut dire qu'il s'agit du même produit, ce qui facilite la comparaison. C'est parti !

Tout d'abord nous allons parler de l'application. Le correcteur Rimmel est muni d'un pinceau tandis que le Benefit se présente sous la forme d'un petit pot. Une spatule est fournie avec mais nous savons toutes où elle va terminer sa vie malgré nos premières exclamations "oh une spatule, trop mignon" / "ah mais moi je vais l'utiliser à chaque fois hein" : au fond du tiroir à maquillage avec le taille-crayon plein qui s'ouvre et se vide seul une fois par semaine, des élastiques à cheveux et quelques crayons noirs dont il ne reste plus que de quoi se râper les paupières...




Du coup au niveau de l'application nous pouvons donner le premier point à Rimmel pour son côté hygiénique et "sans contact" avec les doigts.

Passons ensuite à la texture : le correcteur Benefit est très épais (consistance d'une crème) alors que le Rimmel est plus fluide. Il faut travailler davantage Erase Paste que Match Perfection pour obtenir quelque chose de (faussement) naturel... Donc 1 point supplémentaire pour Rimmel. 

Le rendu est plutôt différent : Benefit offre un côté légèrement hydratant alors que Rimmel a tendance à sécher rapidement et du coup il lui arrive de marquer les mignonnes petites ridules (ou vilaines rides, selon l'âge du cobaye) + 1 pour Benefit MAIS l'aspect final est nettement plus lumineux avec Match Perfection, la fatigue et les cernes sont bien estompés et le contour de l'oeil semble plus frais... Je vous laisse juger de cela à l'aide des photos avant/après. Un point pour Rimmel. 




La tenue est identique pour les deux produits. En revanche, le prix ne l'est pas ! Et selon moi c'est là que tout se joue : certes, le packaging de Benefit est bien mignon et déclenche chez toute personne porteuse de couettes la "fièvre de la collection" mais lorsqu'il est possible de trouver un produit tout aussi efficace voire même supérieur pour un prix moins élevé je pense qu'il ne faut pas s'en priver : + 1 pour Rimmel. Pour information, Match Perfection coûte 8€ tandis que pour s'offrir Erase Paste il faudra débourser la coquette somme de 25€ : + 1 pour Rimmel. 

Je regrette un peu d'avoir à nouveau acheté le correcteur Benefit car celui de Rimmel est tout aussi chic (mais ça je l'oublie à cause des jolies couleurs du pot, du côté mignon-mignon de la marque (+1 pour Benefit) et puis surtout parce que moi aussi j'ai des couettes !). C'est l'heure des calculs : 5 points pour Rimmel - 2 points pour Benefit. 

Alors, suite à cet article êtes-vous prêtes à troquer vos mignons petits pots pour un pinceau simple mais tout aussi efficace ?

------------------------

PS : N'OUBLIEZ PAS LE CONCOURS POUR LES TROIS ANS DU BLOG SUR LA PAGE FACEBOOK PAR ICI (JUSQU'A CE SOIR MINUIT)

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 11 mars 2014

Les eye-liners repositionnables Marbella, c'est une farce ?

Depuis de nombreux mois Glossybox me fait gentiment parvenir ses jolies petites boîtes roses et je n'en parle pas beaucoup car ma déception est grandissante, je retrouve souvent des produits qui étaient déjà présents plusieurs mois auparavant/des produits inefficaces (je vous l'accorde, ils ne sont pas responsables de l'efficacité des produits mais de la satisfaction de leurs clientes... Ce qui revient au même finalement, non ?) et des produits très loin d'être luxueux : gels douche - shampoings...

En revanche lorsque Glossybox s'associe à une marque comme Clarins par exemple, c'est un vrai plaisir. Mais au final c'est trop aléatoire lorsque l'on débourse 15.50€ par mois. J'espère que Glossybox ne sera pas fâché car je fais mon "travail" en donnant mon avis ici. Peut-être une bonne occasion pour revoir le contenu des belles boîtes roses ? Je l'espère. 



Passons maintenant au sujet principal de cet article : les eye-liners repositionnables Marbella (reçu dans une Glossybox). Avant même de tester ce produit je me suis posé une question qui me chiffonne depuis l'apparition de ces drôles de patchs : nous aurions donc TOUTES les mêmes yeux ? La même forme au demi-millimètre près ? Je ne pense pas... J'ai tout de même décidé de tenter l'expérience en utilisant ces liners. 

J'ai scrupuleusement suivi les consignes à la lettre : une paupière sèche et démaquillée. J'ôte le liner de son support et je l'applique œil ouvert en exerçant une légère pression. Ça colle, ça tient, maintenant je me recule pour apprécier le résultat et j'ai eu comme un moment de doute ? Est-ce que je l'ai posé à l'envers ? Du coup, je recommence l'opération dans tous les sens mais malheureusement je n'obtiens rien de valable... Il est possible de découper le patch mais avec ma forme d'yeux ça ne fonctionne pas non plus, même en "bouchant" les trous avec un vrai liner (mais pour le prix je trouve cela plutôt limite). 

Je vous laisse découvrir les clichés avant de vous faire une petite conclusion : 



Étant donné le prix du produit et le standing de Marbella je me demande s'il ne s'agit pas d'un poisson d'avril ?? Dans le cas contraire je qualifierai le produit de très mauvais sauf pour les quelques chanceuses qui auront la chance d'avoir "l'oeil Marbella" ! 
Parlons un instant de la sensation de confort promise par la marque : c'est le top ! L'impression d'avoir un beau morceau de Scotch collé sur la paupière avec l'angoisse que le patch tombe à tout moment. 

Conclusion : en tant que blogueuse et non cliente je suis fâchée, j'ai l'impression d'être prise pour une nouille mais en tant que cliente, si j'avais dû dépenser les 30 et quelques euros nécessaires à l'obtention de cette petite merveille de technologie je pense que j'aurai fait un ulcère...
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...